Le message clair de la Eredivisie aux médias pour la mise en place de la Beneleague: "Montrez-nous l'argent"
Edouard Maréchal
| 0 réaction

Le directeur de la Eredivisie espère que les médias paieront cher pour avoir la Beneleague

Le message clair de la Eredivisie aux médias pour la mise en place de la Beneleague: "Montrez-nous l'argent"
Photo: © photonews

Il est resté silencieux pendant un certain temps sur les projets de la Beneleague, une compétition avec des clubs des Pays-Bas et de Belgique. La clé réside dans les petits clubs et l'argent qui sera mis sur la table.

"Nous sommes à un carrefour compliqué, dont une direction serait la création de la Beneleague", explique De Jong, directeur de la Eredivisie à Algemeen Dagblad. "Ce ne sont pas les dix clubs qui peuvent jouer dans la Beneleague qui décident si elle se fera, mais plutôt les clubs qui restent aux Pays-Bas."

Gros sac d'argent

Les plus petits clubs ont une exigence très claire. "Leur point de vue principal est très clair: montrez-nous l'argent. La Beneliga n'a de chance de réussir que si tout le monde en profite de manière significative et structurelle. Pour cela, vous avez besoin d'un gros média, ou de plusieurs, qui mettent un gros sac d'argent sur la table. Vous pouvez essayer de prédire toutes sortes de perspectives futures, mais c'est là que tout commence."

Un Beneleague aurait bien sûr un impact sur de nombreux acteurs impliqués. "Pour le moment, les conséquences pour l'ensemble de la pyramide sont en cours d'élaboration. La situation ne peut être résolue que s'il y a un média qui veut payer beaucoup d'argent pour le football néerlandais et belge. Pour le moment, ce n'est pas encore là, comme ça. C'est simple."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos