Alexander Blessin lucide : "Les joueurs ont cru qu'à 11 contre 10, ce serait facile"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Alexander Blessin lucide : "Les joueurs ont cru qu'à 11 contre 10, ce serait facile"

Le KVO n'a pas réussi à s'imposer malgré une supériorité numérique rapide. Les Côtiers ont même dû courir après le score. Alexander Blessin analysait le match avec lucidité.

Une victoire facile à 11 contre 10 ? On pensait que c'est ce vers quoi se dirigeait le KV Ostende une fois Emmanuel Agbadou exclu côté eupenois. Mais un but de Smail Prevljak en seconde période forçait les Côtiers à courir après l'égalisation, qui tombera finalement dans le dernier quart d'heure. "C'est l'histoire classique d'une équipe qui se retrouve à 11 contre 10 et pense que ce sera plus facile et qu'il faut moins travailler", lâche Alexander Blessin après le match au micro de Sporza

"Ca manquait de mouvement, on portait trop le ballon, il n'y avait pas assez de vitesse dans notre jeu. Et après, vous prenez un but et ça devient compliqué contre un adversaire qui défend si bas", continue le coach ostendais. "J'étais soulagé qu'on égalise parce que pour être honnête, je n'y croyais plus". Le but signé Kvasina est tombé à la 79e minute. "Mais je reste très fâché sur mes joueurs qui ont pensé qu'à partir de la 25e, tout irait tout seul. Nous avions une belle chance de l'emporter, mais Eupen a été meilleur que nous sur tous les plans ce soir". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos