Interview Bryan Verboom (ex-Anderlecht) tente de se relancer en Suisse malgré les blessures

Florent Malice
Florent Malice et Alessandro Schiavone
| 0 réaction
Bryan Verboom (ex-Anderlecht) tente de se relancer en Suisse malgré les blessures
Photo: © photonews

Bryan Verboom, passé par Anderlecht et Zulte Waregem, a rejoint la D2 suisse l'été dernier. Gêné par les blessures, il tente de s'y relancer.

L'année 2020 aura été compliquée pour Bryan Verboom (28 ans). Brièvement passé par le RWDM fin 2019, il est libéré par le club de Molenbeek début 2020 et rejoint alors La Louvière-Centre ... où l'expérience tourne court en raison du Covid-19. "Ce n'était pas vraiment dans mes plans de rejoindre La Louvière, mais j'étais libre et Mohamed Dahmane, qui me connaît, m'a suggéré de venir aider le club, afin d'y amener mon expérience", nous explique le défenseur formé au RSC Anderlecht et passé par Zulte Waregem. 

"Malheureusement, avec le Covid, ça n'a pas duré. On ne peut pas dire que j'ai vraiment été un joueur de La Louvière, j'ai signé, j'ai joué deux matchs et tout s'est arrêté", regrette Verboom, qui a ensuite connu une période délicate, alors que le monde du football amateur était à l'arrêt. Le moment pour se tourner vers l'étranger, et la Suisse : cet été, il opte pour le FC Aarau, en D2. Les blessures le tiennent éloigné des terrains. 

La Belgique me manque un peu, mais je me suis bien adapté 

"Actuellement, c'est un petit peu difficile pour moi ici, car je me suis blessé à plusieurs reprises au même endroit", reconnaît Bryan Verboom, qui n'a pas le blues pour autant. "J'ai été très bien accueilli, les gens sont très gentils et je suis vraiment bien intégré à l'équipe". Avant sa rechute en novembre dernier, Verboom avait en effet immédiatement repris une place de titulaire, preuve qu'une fois fit, il a sa place dans le onze. 

"La Belgique me manque, bien sûr, tous mes amis et ma famille sont là-bas. Je suis encore le championnat belge, j'ai des potes qui y jouent. Mais le football belge ne me manque pas forcément et je ne me vois pas forcément revenir tout de suite, c'est agréable de découvrir un championnat étranger", se réjouit-il. "Bien sûr, c'est du foot, tout peut arriver - si l'été prochain, un club belge me fait une offre intéressante, il se peut que je rentre, qui sait ? Mais ce n'est pas dans mes projets". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos