Alexander Blessin s'emporte: "L'arbitre doit avoir les couilles de siffler un deuxième penalty, même à Bruges"
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Alexander Blessin n'a pas apprécié l'arbitrage de Monsieur Wim Smet

Alexander Blessin s'emporte: "L'arbitre doit avoir les couilles de siffler un deuxième penalty, même à Bruges"

Ostende a joué sans le moindre complexe sur la pelouse du Jan Breydel.

On le sait, Alexander Blessin n'est pas homme à ne pas dire ce qu'il pense. Son analyse de la rencontre perdue par ses joueurs sur la pelouse du Club de Bruges valait le détour.

"Nous aurions mérité un point", a déclaré le coach d'Ostende en conférence de presse. "Nous avons très bien joué et nous nous sommes créés des occasions. Nous avons eu une grosse chance avec ce penalty et contre une équipe du top comme Bruges, il faut concrétiser ce genre de chance si on veut prendre quelque chose".

Puis il en arrive à parler du penalty non sifflé pour son équipe pour une faute sur Bataille, du moins selon lui: "Pour moi, il y a aussi faute sur le deuxième penalty, pour la faute sur Bataille. Il y a un contact clair. Même au Club de Bruges, l'arbitre doit avoir les couilles de siffler un deuxième penalty. Une faute est une faute, ce n'est pas parce que vous jouer à domicile que vous êtes avantagé".

Voilà qui est dit.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos