Gianni Bruno joue les trouble-fêtes, Charleroi gaspille de précieux points
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Pro League: Gianni Bruno offre le partage à Zulte Waregem contre Charleroi

Gianni Bruno joue les trouble-fêtes, Charleroi gaspille de précieux points

Un but après moins de 60 secondes et une égalisation à 60 secondes du coup de sifflet final: le Sporting de Charleroi et Zulte Waregem se quittent sur un partage relativement logique mais la déception sera grande dans le vestiaire zébré.

Au terme d'une belle semaine, qui a vu Charleroi renouer avec la victoire en championnat et assurer sa qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de Belgique, Karim Belhocine avait décidé de revenir à un onze plus classique que celui aligné en Coupe. Le coach du Sporting alignait les mêmes joueurs que ceux qui avaient commencé à Courtrai la semaine dernière.

Démarche identique du côté de Franky Dury avec un seul changement par rapport à l'équipe qui avait dompté Ostende le week-end dernier: Bassem Srarfi cédait sa place à Jean-Luc Dompté dans le dos d'un duo offensif composé de Jelle Vossen et Gianni Bruno.

60 secondes pour ouvrir le score 

Des Flandriens qui étaient déterminés à faire oublier la claque reçue à la Neuville, contre l’Olympic, mercredi en Coupe. Mais ils ont été pris a froid, sous la neige hennuyère. Moins de 60 secondes après le premier coup de sifflet de monsieur Alen, le Sporting ouvrait déjà le score. Au terme d’une phase limpide. Un long ballon de Botaka sur la poitrine de Rezaei, un crochet de Gholizadeh et Amine Benchaib en profitait pour crucifier Louis Bostyn et inscrire... son tout premier but pour le Sporting de Charleroi.

Idéalement lancés, les Zèbres sont même passés tout près du break quelques minutes plus tard. Sur une frappe à distance de Ryota Morioka, qui prenait la direction de la lucarne, mais Bostyn parvenait à détourner. Mal embarqués, les hommes de Francky Dury sont petit à petit rentrés dans leur partie. Avec un Jean-Luc Dompé inspiré et Abdoulaye Seck en manque de réussite.

C'est l'ancien Rouche qui donnait la première alerte, mais Remy Descamps intervenait. Et si le solide milieu de terrain ne cadrait pas ses premières tentatives du pied, la troisième, de la tête à la demi-heure, prenait la direction du but carolo et il fallait une superbe intervention du portier français pour maintenir l'avantage carolo.

Le quatrième quart d'heure carolo 

Le Sporting, qui n'a pas su exploiter ses possibilités en contre pour se mettre à l'abri, rentrait au vestiaire avec l'avantage. Et s'offrait d'énormes possibilités dès le début de la seconde période. Une première via un excellent mouvement de Ryota Morioka dans le rectangle, mais Mamadou Fall ne parvenait pas à mettre le centre du Japonais à profit pour pousser le ballon au fond.

Une seconde avec un quasi autogoal d'Olivier Deschacht. L'intervention de l'ancien Mauve était nécessaire pour empêcher Rezaei de filer seul au but, mais le ballon est passé à quelques centimètres de la cage flandrienne.

Mais Zulte Waregem s’est aussi ménagé de très belles opportunités. Avec toujours le même défaut: un manque de précision à la finition. Les tentatives de Bruno, deux fois, et de Dompé, ne trouvaient pas le cadre.

Le Essevée qui a maintenu la pression jusqu'au bout: et, après une intervention de Vranjes sur sa ligne et une belle parade de Descamps, c'est finalement Gianni Bruno qui a inscrit le but de l'égalisation. Une sale coup pour le Sporting qui était à 120 secondes d'une excellente opération et qui perd deux points dans le money time.  

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos