La roue ne tourne plus pour le Sporting de Charleroi

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
La roue ne tourne plus pour le Sporting de Charleroi
Photo: © photonews

Comme contre Zulte Waregem, comme à Waasland-Beveren et comme à Gand en Coupe de Belgique, le Sporting de Charleroi n'a pas su exploiter ses temps forts pour faire la différence, vendredi soir, contre le Racing Genk.

C'était un Sporting de Charleroi à réaction, vendredi soir, au Mambourg. Les Zèbres ont d'abord subi en première période. "C'est vrai qu'on était plutôt inoffensifs et que Genk dominait, mais, hormis le penalty, ils n'ont pas vraiment été dangereux", tempère toutefois Guillaume Gillet

Mais dès le retour des vestiaires, les Carolos se sont montrés beaucoup plus incisifs et ça a rapidement payé: sept minutes après la reprise, Ali Gholizadeh égalisait. "A la pause, on s'est dit qu'il fallait plus de jeu vers l'avant, plus de pression et qu'il ne fallait pas les laisser sortir aussi facilement qu'en première période et je trouve qu'on l'a plutôt bien fait", confirme l'ancien Mauve. Sauf que le deuxième but n'est jamais tombé et que c'est le Racing Genk qui a fait la différence à la 83e minute de jeu. 

En panne d'efficacité et de réussite 

Un scénario qui se répète au fil des semaines: les Zèbres laissent passer des occasions et se font punir derrière. "Malheureusement la pièce n'est pas tombée du bon côté, comme c'est souvent le cas ces dernières semaines. C'est frustrant et rageant qu'on n'ait pas su passer devant, parce que les joueurs ont très bien réagi après le repos", regrette Karim Belhocine.  

Pour espérer accrocher un ticket pour les playoffs (1 ou 2), le Sporting de Charleroi devra se montrer un peu plus efficace dans ses temps forts et espérer que la roue tourne parce que, il faut le reconnaître, la réussite a tourné le dos aux Zèbres depuis un moment... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos