Rouge pour Lawrence ? Deuxième jaune pour Gavory ? Le Département des Arbitres répond !

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Rouge pour Lawrence ? Deuxième jaune pour Gavory ? Le Département des Arbitres répond !

L'arbitrage du Clasico a comme souvent fait parler de lui dans les deux camps. Kemar Lawrence aurait-il dû être expulsé dès la 2e minute de jeu ? Nicolas Gavory aurait-il dû prendre une seconde jaune ? Le Département d'Arbitrage de l'Union Belge répond.

Kemar Lawrence semblait s'en être très bien tiré après à peine une minute trente de jeu quand son tacle très maladroit sur Mehdi Carcela ne lui valait qu'un carton jaune. Mbaye Leye, s'il estimait que le carton aurait pu être d'une autre couleur, la jouait fair-play en évitant de revenir sur cet incident, mais Carcela lui-même était furieux - sans parler des supporters.

Pourtant, le département arbitral de l'Union Belge est d'accord avec la décision de Mr Lambrechts de n'adresser qu'un carton jaune au joueur d'Anderlecht pour ce qui est appelé un "contact téméraire" : "[Kemar Lawrence] est en retard sur cette action et touche l'adversaire des deux pieds de façon téméraire. Il s'agit d'un contact près du sol sur le joueur du Standard. L'arbitre adresse un carton jaune pour cette faute et le VAR appuie la décision de l'arbitre. Le Professional Refereeing Department est d'accord avec la décision de l'arbitre et la non-intervention du VAR". 

Moins d'indulgence pour Gavory 

Dans l'autre sens, Nicolas Gavory, déjà jauni, avait joué avec le feu en taclant Mohammed Dauda un peu trop sèchement à la 64e minute de jeu. Beaucoup estiment que le défenseur liégeois aurait dû être expulsé, et certains parlaient même de "compensation" de la part de Mr Lambrechts. 

"Le joueur du Standard arrive en retard et touche le pied du joueur du RSC Anderlecht de manière téméraire. Vu que le joueur du Standard avait déjà écopé d'un carton jaune une minute avant, le Professional Refereeing Department s'attend à un deuxième carton jaune et donc à l'exclusion du joueur Nicolas Gavory", lit-on dans le rapport du Département d'Arbitrage. Une prise de position cohérente, les deux contacts étant placés sous la même appellation ("contact téméraire"). 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos