Eupen et le faux-départ des Qataris

Eupen et le faux-départ des Qataris

Les Pandas ont pu voir que Aspire avait toujours les destinées du club entre ses mains.

L’été dernier, la nouvelle avait fait le tour de la Belgique en moins de temps qu’il ne faut pour le dire : à Eupen, les Qataris quittaient le navire, coupaient les vannes et laissait juste un apport financier en terme de sponsor principal. La gestion du club était alors laissée au club. Ivan Bravo quitte l’organigramme du club, Jordi Condom file à Seraing et une nouvelle structure se met en place.

Mais le début du championnat et l’été est superbe pour les Pandas. Par deux fois, ils sont en tête du championnat et la sauce prend directement. Est-ce que cela a fait parler du côté d’Aspire et de Doha ? Peut-être, mais à la fin du mois d’août, un communiqué tombe : Tim Cahill intègre le conseil d’administration du club. A côté de cela, il est le directeur sportif de Aspire Zone Fondation. Il vient au club pour améliorer les relations entre le club et la maison mère.

Jusqu’ici cela ne s’est pas trop fait ressentir, mais le mercato est arrivé. Ce jeudi, Eupen a officialisé l’arrivée de deux joueurs. Un en provenance du PSG (dont on connait les liens avec Aspire et le Qatar) et un autre du PAOK… dont l’académie des jeunes est financée et encadrée par Aspire. La donne est claire : Eupen a fait un retour en arrière au niveau de la stratégie. D’ailleurs, d’autres jeunes joueurs devraient arriver dans les prochains jours, sous les mêmes conditions.

Tout cela n’est pas  négatif, très clairement, car finalement c’est cette association qui a fait ce qu’Eupen est devenu : un routinier de notre D1A.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos