Verviers souffre, mais se qualifie
Speder Simon
| 0 réaction
Verviers souffre, mais se qualifie

Il a fallu attendre les tirs au but pour voir les hommes de Drazen Brncic écarter Renaix (promotion)

C'est un Verviers remanié par rapport à la première journée de championnat qui accueillait Renaix dans les installations de Battice. Drazen Brncic choisissait de laisser au repos quelques joueurs, au grand plaisir des visiteurs qui mettaient à profit le manque d'automatismes des Lainiers. Au quart d'heure, le gardien Romain Berger, qui remplaçait Biersard dans les buts, était devancé par Sofiane Hadjal (16e, 0-1). Quelques instants plus tard, l'arrière-garde locale était encore prise en défaut sur une percée conclue par Jonathan Mehrez (20e, 0-2).

Après un premier acte indigne d'une équipe de D3, l'entraîneur verviétois changeait son fusil d'épaule en lançant dans la bagarre Andy Saccio et Levent Saglam. Des choix payants, car à l'heure de jeu, le premier servait le second pour remettre le matricule 8 dans le match (62e, 1-2). A un quart d'heure du terme, Di Grégorio était stoppé fautivement dans la surface. L'ancien joueur de Charleroi prenait ses responsabilités et remettait les compteurs à égalité (75e, 2-2). Et il ne fallait attendre que 80 secondes pour voir Verviers prendre les commandes sur un magnifique coup franc, botté par Saglam (77e, 3-2). On pensait alors les Verts lancés vers le tour suivant, mais Broccolicchi remettait Renaix dans le match, un peu contre le cours du jeu (81e, 3-3). Direction les prolongations, mais en infériorité numérique, car Gonzatti accrochait Mehrez à quelques instants du terme. L'arbitre estimait qu'il s'agissait d'une action de but et brandissait un carton rouge au Verviétois.

En début de prolongation, l'intenable Jonathan Mehrez profitait des espaces dans la défense pour signer son deuxième but de l'après-midi (96e, 3-4). Mais Verviers puisait dans ses ressources, et Dylan Biersard surgissait en fin de première prolongation pour offrir les tirs au but à ses couleurs (105e, 4-4). A ce petit jeu, le gardien Romain Berger stoppait le septième envoi renaisien, alors que Walters Menkiawi transformait le sien (7-6).

Les hommes de Drazen Brncic se sont fait très peur face à une équipe qui devrait jouer le haut du tableau en Promotion A. Malgré une campagne de transferts convaincante, il reste encore du chemin à parcourir au RCSV, qui gagne donc le droit de s'en aller défier Roulers (D2) ce samedi soir.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos