L'Allemagne championne du monde
James Odvart
| 0 réaction
L'Allemagne championne du monde
Photo: © Photonews

Au terme d'une rencontre stressante, l'Allemagne a fini par émerger en prolongations contre l'Argentine. Götze a inscrit le seul but du match à la 115e minute. Première victoire européenne sur le continent américain en Coupe du Monde.

Pour cette neuvième finale opposant un pays d'Europe et d'Amérique du Sud, le Brésil avait clairement choisi son camp: l'Allemagne. Les Brésiliens préfèraient encore voir l'équipe qui les a humiliés gagner plutôt que leur ennemi de toujours, l'Argentine. Peu avant le coup d'envoi, Sam Khedira (Allemagne) se blessait à l'échauffement et était remplacé par Christopher Kramer. L'Argentine n'a pas réussi à retaper à temps Angel Di Maria (néanmoins sur le banc), mais alignait des bons éléments offensifs, comme Higuain, Messi et Lavezzi.

Du rythme dès le début

Généralement, lors de grandes finales, les deux équipes passent par le traditionnel quart d'heure d'observation, mais ce soir, il n'en fut rien. L'Allemagne prenait directement l'initiative. Ozil tentait une incursion offensive après deux minutes.
 
 
L'Argentine ne laissait pas impressionner. Higuain inquiétait Neuer à deux reprises. Après cinq minutes, un envoi croisé passait devant le but allemand. A la 20e minute, une mauvaise relance de Kroos lançait indirectement l'attaquant argentin vers le but, mais trop précipité, il dévissait totalement son tir. A la demi-heure, le même Higuain, déroutant en première mi-temps, se voyait refuser un but sur un service de Lavezzi.

Réaction allemande

Les Allemands se heurtaient à une organisation argentine. Ils avaient le monopole du ballon, mais jouaient trop latéralement. Toutefois, ils arrivèrent à se montrer menaçant en fin de première mi-temps. Schürrle, monté en cours de première mi-temps à la place de Kramer, blessé, forçait Romero à effectuer une belle parade après un sublime envoi repris en un temps.
 
 
Dans les arrêts de jeu, un corner magnifiquement tiré par Kroos était repris de la tête par Höwedes, mais son envoi trouvait le poteau de Romero. L'Allemagne manquait ainsi l'opportunité de regagner les vestiaires avec un avantage. 0-0 à la mi-temps dans une partie agréable à suivre pour une finale de Coupe du Monde.

L'Argentine insiste

A la reprise, Aguerro remplaçait Lavezzi. L'Argentine sortait directement du vestiaire avec l'envie de forcer la décision. L'ancien Anderlechtois, Biglia, trouvait dans un petit espace Messi, dont la frappe croisée passait juste à côté du but. Peu avant l'heure de jeu, Neuer sortait (rigoureusement) à propos devant Higuain, lancé en profondeur par Zabaleta.
Sur cette action, on pourrait se demander si le gardien allemand n'a pas commis une faute car il a certes touché le ballon en premier lieu, mais il déstabilise clairement Higuain sur la suite du duel. De plus, son pied en avant paraît suspect.
 
 
Au fur et à mesure du match, l'Argentine s'éteignait et l'Allemagne retrouvait un certain tonus, sans pour autant hériter d'occasions franches.

Rush allemand

Ozil, isolé sur le flanc droit, adressait un caviar en retrait pour Kroos, dont la reprise à ras de terre passait juste à côté du but de Romero. En fin de match, Götze tentait encore sa chance, mais sans réel danger pour Romero, qui aura eu une seule parade en 90 minutes. L'arbitre Rizzoli sifflait la fin du match sur ce score de 0-0. 
 

Palacio proche du palace

Lors de cette première mi-temps de prolongation, les deux équipes tentaient de mettre du tempo rapidement, mais la fatigue prend rapidement le pas. Palacio héritait de la meilleure occasion de la prolongation. Gago adressait un service millimétré pour l'attaquant argentin. Hummels était surmonté. Palacio ratait son lob devant Neuer, bien sorti pour le gêner. Toujours 0-0 après 105 minutes. 
 

Götze libère tout un peuple

En seconde mi-temps de prolongation, les Allemands trouvaient enfin le chemin des filets. Débordement de Kroos dont le centre trouvait Götze, qui contrôlait et frappait en un temps. Son envoi croisé aux abords du petit rectangle trompait Romero (1-0, 113e).
 
L'Argentine tentait en vain de réagir via Messi, mais l'Allemagne s'adjugeait cette Coupe du Monde 2014. Son premier succès important depuis l'Euro 1996. Finalement, le Brésil se consolait de sa terrible déconvenue puisque son ennemi juré, l'Argentine, n'a pas remporté le Mondial sur ses terres. Dès le début de la cérémonie de remise des prix, Neuer était élu meilleur gardien du tournoi et Messi meilleur joueur. La victoire de la Mannshaft marque peut-être le passage d'une nouvelle hégémonie, après celle de l'Espagne qui aura duré 8 ans. 
 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos