Franck Berrier, condamné à briller chez les "petits"?
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Franck Berrier, condamné à briller chez les "petits"?
Photo: © photonews

Co-leader au classement des passeurs décisifs, le médian français est de nouveau au top. Mais le trentenaire du KV Ostende pourra-t-il encore être transféré dans une équipe qui vise le titre?

Par Jordan Horwood

Après sept journées, c'est Ostende qui mène la danse en Jupiler Pro League. L'équipe mise en place par le nouveau coach Yves Vanderhaeghe tourne très bien et est très redoutable offensivement avec la meilleure attaque du championnat. Sur les 16 buts, cinq ont été offert à un attaquant par Franck Berrier.

Que ce soit de la deuxième ligne ou sur phases arrêtées, le Français reprend l'habitude de donner des caviars. La qualité de ses passes est telle qu'on se demande pourquoi une équipe plus huppée ne profite-t-elle pas de ses services. Mais par le passé, le "Ribéry du Gaverbeek" avait pu rejoindre une des équipes qu'il désirait.

Un Berrier blessé au Standard

En 2010, Franck Berrier signe à Liège. Mais une sérieuse blessure au genou l'empêchait d'être fit lors de sa première saison. Les frères D'Onofrio lui laissaient le temps de se rétablir mais l'été suivant, un certain Roland Duchâtelet reprenait le Standard.

"La politique des nouveaux dirigeants a été de tout changer au sein du club. Voilà, je n'ai pas eu de chance par rapport à ça", avait déclaré Berrier à So Foot.

Son expérience dans un club du top fut donc plutôt courte. Mais Berrier a très bien rebondi lors de son retour à Zulte-Waregem puisqu'il avait failli être champion de Belgique. Il y a maintenant deux ans, il est passé dans les rangs d'Ostende. Et même s'il est encore trop tôt pour l'affirmer, l'équipe côtière pourrait se mêler à la lutte pour le titre comme l'avait fait la bande à Dury.

Des buteurs à servir

Pour être un bon donneur d'assists, il faut jouer avec des attaquants qui plantent les ballons au fond. Et cette saison, le Français a trois coéquipiers qui carburent devant le but. Musona et Cyriac en ont inscrit quatre, Joseph Akpala en est à trois.

À Ostende, avec Vanderhaeghe, Berrier a retrouvé son vrai rôle : donner des passes décisives. C'est ce qu'il préfère. Lors de sa dernière saison à Zulte-Waregem, il avait souvent dû penser à marquer par lui-même, n'ayant que Leye devant lui. Avec réussite, puisqu'il avait marqué 14 buts (!) pour le compte de l'Essevee lors de leur fabuleuse saison.

Dans quel club du top pourrait-il encore évoluer?

En février prochain, Franck Berrier fêtera ses 32 ans. Déjà trop vieux pour qu'un club ne débourse une somme pour lui donner l'envie de quitter Ostende? Certainement. Mais un joueur de cette qualité pourrait encore bien aider un club qui vise le titre.

Et pourquoi pas le Club de Bruges? Si Victor Vazquez n'est toujours pas parti, le médian espagnol ne fera pas de vieux os en Venise du Nord. Berrier, qui évolue dans le même style, serait une bonne solution de rechange, bien que Vanaken ait été recruté pour cela.

De plus, les Blauw en Zwart ne regardent pas forcément à l'âge pour recruter. Quand Timmy Simons peut encore rendre de grands services à l'approche de la quarantaine, ce n'est pas un jeune trentenaire qui va être refusé sur ce critère.

Sans oublier que Berrier répond souvent présent lors des matches contre les grands. Une de ses victimes préférées est d'ailleurs Anderlecht. Pourra-t-il réaliser son souhait de prouver sa valeur dans un grand club belge? Être le maître à jouer d'Ostende, c'est déjà bien. Et grâce à Marc Coucke, l'ambition va encore grandir. Puis tant qu'il continue à nous régaler, on est content.


Un des clubs du top devrait-il le recruter?

50%
50%
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos