Les playoffs ne leur réussissent pas

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Les playoffs ne leur réussissent pas

Comme chaque année, certains joueurs, une fois la saison régulière passée et celle des PO1 entamée, ne brillent pas autant qu'attendu. La phase finale du championnat ne leur réussit pas...

Lukasz Teodorczyk

L'attaquant polonais d'Anderlecht vit actuellement une situation cruelle. En bonne partie garant de la position des Mauves en classement en fin de saison régulière, Lukasz Teodorczyk n'a pour l'instant inscrit aucun but dans ces play-offs 1, devenant instantanément un boulot pour son équipe, comme tout goalgetter muet peu habitué à participer au jeu. Teo a été jusqu'à perdre sa place dans le onze au profit d'un Isaac Thelin qui ne convainc personne, et voit même Henry Onyekuru le rattraper au classement des buteurs. Le syndrôme Batshuayi, lui aussi en lice pour un titre de meilleur buteur avant son départ du Standard et passé à côté de ses play-offs?

Nicolae Stanciu

Certes, le Stanciu de la phase classique n'était déjà pas impressionnant - on ne peut donc pas à proprement parler dire que les PO1 "ne réussissent pas" au Roumain. Reste que Nicolae Stanciu, l'homme qui valait très cher, était un de ceux qu'on attendait au tournant dans le sprint final. Le médian avait beaucoup à prouver et les grands rendz-vous des playoffs auraient pu, dû constituer un déclic. Résultat: une place de titulaire complètement perdue et aucun coup d'éclat.

Ishak Belfodil

Le Belfodil post-mercato n'est clairement pas celui qu'on a pu découvrir à son arrivée à Sclessin. L'attaquant algérien faisait partie de la fine fleur des attaquants de Belgique pendant une bonne partie de la phase classique, au point où l'on se demandait ce qu'un tel joueur faisait chez nous. Avoir attiré Ishak Belfodil était un énorme coup de la part d'Olivier Renard.

Puis vint ce mercato trouble et troublé pendant lequel l'ancien lyonnais aurait flirté avec l'étranger; vrai ou pas, toujours est-il que depuis, Belfodil n'est plus que l'ombre de lui-même et que dans ces play-offs, ceux qui ont saisi leur chance sont plutôt les jeunes du cru, notamment Ryan Mmaee - à un tel point qu'on imagine mal le "Lion d'Or 2017" rester Rouche la saison prochaine.

Dylan De Belder

Le meilleur buteur de D1B aurait pu profiter des PO2 pour se montrer encore plus aux yeux du top belge. Hélas pour lui, Dylan De Belder n'a marqué qu'un petit but, manquant même trois rencontres et voyant briller le jeune Manuel Benson, que les clubs de Jupiler League s'arrachent. Probablement pas de quoi le priver d'un transfert dans le top 6, mais un peu dommage tout de même.

Ludovic Butelle

Champion de Belgique et gardien de l'année 2016 il y a un an, n°2 derrière le jeune Ethan Horvath aujourd'hui: Ludovic Butelle a subi de plein fouet la malédiction qui semble peser sur les gardiens de but cette saison en Jupiler League et qui en a vu un nombre incalculable tomber de leur piédestal. Moins serein, moins précis et moins décisif que la saison passée, le portier du FC Bruges risque de voir son aventure belge se finir en eau de boudin.

Clément Tainmont

Fer de l'ance de la ligne offensive zébrée la saison passée, Clément Tainmont a perdu de sa superbe. Plus prévisible, moins explosif, l'ailier a distribué sept passes décisives cette saison mais n'a pas encore réussi à être décisif dans ces playoffs que Charleroi dispute sur courant alternatif. Pire, Tainmont a pris face à Gand sa quatrième rouge directe avec les Zèbres, soit un chiffre plutôt élevé pour un élement offensif. S'il pourra jouer ce soir face à Anderlecht suite à l'appel de son club, le Français doit relever la tête pour terminer la saison en beauté...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos