"Moi, j'ai assumé devant le juge"

Julien Denoël
| 0 réaction
"Moi, j'ai assumé devant le juge"
Photo: Photonews

Il y a quelques années, Olivier Suray n'a pas fait les bons choix et s'est retrouvé impliqué dans l'histoire des paris chinois qui ont frappé le football belge. Aujourd'hui, le Carolo a tourné la page.

Interrogé par Sudpresse en marge du match entre Charleroi et Anderlecht, deux clubs pour lesquels il a joué, Olivier Suray est notamment revenu sur la période mouvementée qu'il a connue au tournant du troisième millénaire.

"Je ne vais pas entrer une nouvelle fois dans les détails. Ce qui est sûr, c’est que moi, j’ai assumé devant le juge ce que j’avais fait et je n’ai d’ailleurs pas fait appel. Contrairement à neuf personnes sur dix, je n’ai pas raconté de salades", a-t-il lancé.

Et si Pietro Allata reste un ami pour ("Un ami, c'est pour la vie"), il charge ne revanche Gilbert Bodart qui était sur le banc des accusés avec lui. "Lui, il n’a jamais été mon ami et il ne le sera jamais. Et je trouve ridicule qu’on fasse encore des gros titres sur sa vie privée. Mais peut-être donne-t-il le bâton pour se faire battre. Je ne juge pas. Chacun sa vie… "

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos