Vanhaezebrouck pas tendre avec ses joueurs : "Après une demi-heure, ne plus courir?"
Florent Malice
Florent Malice depuis Anderlecht
| 0 réaction

Hein Vanhaezebrouck prend Trebel à partie sans le nommer : "Il ne courait plus"

Vanhaezebrouck pas tendre avec ses joueurs : "Après une demi-heure, ne plus courir?"
Photo: © photonews

Tout semblait bien fonctionner en première période pour Anderlecht et on se disait que la seconde allait permettre aux Mauves de dérouler. Ce fut tout l'inverse, au grand dam d'Hein Vanhaezebrouck...

Pour la seconde semaine consécutive, Anderlecht a semblé à bout de souffle en deuxième mi-temps et a totalement disparu, laissant l'adversaire prendre progressivement le dessus. "La première demi-heure est peut-être une des meilleures vues depuis que je suis ici", exagère un peu Vanhaezebrouck. "Mais après trente minutes, sans explication, nous avons arrêté". 

Un problème "d'ordre physique", d'après le coach anderlechtois. "Après une demi-heure à peine, certains joueurs pouvaient à peine courir. Et quand ça commence comme ça, les autres suivent", assène-t-il. "Quelques joueurs (Gerkens et d'autres) ont tant dû compenser qu'ils étaient à bout de souffle eux aussi. Ce n'est pas normal. J'ai rarement vu des joueurs ne plus rien avoir dans le moteur de cette façon". 

Trebel et Makarenko dans le viseur? 

Sans les nommer, Hein Vanhaezebrouck vise notamment son capitaine Adrien Trebel et son compère au milieu Yevhen Makarenko. "Pourquoi n'ai-je pas fait de changements? Faire deux changements après une demi-heure, vous êtes beau en cas de blessure après". L'ironie chez l'entraîneur d'Anderlecht cache souvent de la frustration...

"Tout a disparu par la suite : beaucoup de mauvaises passes, de pertes de balles, plus aucun contrôle du match. Nous aurions dû laisser l'Antwerp courir après le ballon. Au lieu de ça, nous avons fait ce que j'ai demandé d'éviter : entrer dans leur jeu, physique. Et à ce petit jeu, contre eux, vous perdez toujours". De fait. 

 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos