Sélim Amallah est impatient de rejouer : "Après deux mois d'arrêt, c'est sûr que j'ai les crocs ! "
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Sélim Amallah (Mouscron) est blessé depuis début novembre et se réjouit de rejouer

Sélim Amallah est impatient de rejouer : "Après deux mois d'arrêt, c'est sûr que j'ai les crocs ! "
Photo: © photonews

Blessé depuis le 3 novembre lors du match face au Cercle de Bruges, le milieu offensif a repris avec le groupe mouscronnois lors du stage hivernal en Espagne.

Sélim Amallah, lors d'un entretien avec nos confrères de la DH, s'est confié  concernant sa déchirure à l’ischio qui l'a tenu éloigné trop longtemps des terrains et à propos du maintien des Hurlus. 

“Je ne suis pas encore prêt, je ressens une toute petite gêne", explique le joueur présent au stage hivernal en Espagne. "Après ce n’est qu’une question de temps, il faut attendre que la cicatrice se referme... Je ne fais pas tous les exercices avec l’équipe car cette cicatrice n’est justement pas encore assez ferme. Pour ma part, après deux mois d’arrêt, c’est sûr que j’ai les crocs! Quand tu fais de ta passion ton métier, tu veux toujours toucher du ballon. C’est pour ça que je veux revenir le plus vite possible pour aider l’équipe et jouer mon football", indique le milieu offensif.

Le joueur de 22 ans reste confiant pour les neuf rencontres qu'il reste à disputer. "Il y a eu des hauts et des bas. On a joué et gagné contre des grandes équipes mais c'est peut-être ça notre problème aussi. Dès qu'on gagne un gros match, le match d'après on le prend à la légère. C'est vrai qu'à l'extérieur on a du mal mais au second tour ça va aller. Maintenant à nous de nous poser les bonnes questions et de jouer comme on peut le faire tout le temps, pas uniquement lorsque l'on se prend un but. On sait jouer au foot, on a l'équipe pour bien jouer au foot. Le fait de perdre 8 fois avec un seul but d'écart, ça nous casse la tête je ne vais pas le cacher" a conclu Sélim Amallah.

Plus d'infos

Plus d'infos