Saint-Trond, le grand vainqueur de la Coupe d'Asie
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Wataru Endo et Takehiro Tomiyasu brillent en Coupe d'Asie

Saint-Trond, le grand vainqueur de la Coupe d'Asie

La finale de la Coupe d'Asie opposera le Japon au Qatar. Saint-Trond à Eupen, diront les suiveurs de la Pro League - même si aucun Panda n'évolue chez les Qataris. Le STVV, lui, peut déjà se frotter les mains...

Quand Saint-Trond attire l'été passé un contingent de joueurs japonais, les observateurs sont sceptiques : ne s'agit-il pas là d'une opération marketing, liée à l'arrivée d'investisseurs nippons au Stayen ? La réponse était bien évidemment... oui, en partie : la présence permanente de journalistes japonais en Belgique pour y suivre leurs compatriotes prouve assez à quel point le Pays du Soleil Levant suit ses ressortissants attentivement. 

Mais la réponse est aussi : oui, mais pas que. Sportivement, les Japonais du Stayen se sont également révélé de sacrés atouts ; Daichi Kamada (10 buts) est certainement le plus spectaculaire d'entre eux mais ce sont deux autres joueurs qui ont atteint la finale de la Coupe d'Asie : Wataru Endo et Takehiro Tomiyasu

Un Mondialiste et un  grand espoir 

Wataru Endo arrive en Belgique avec un sacré statut : celui de Mondialiste. Le milieu défensif (occasionnellement défenseur) ne joue pas en Russie mais fait partie du groupe qui s'arrête en huitièmes face à la Belgique ; depuis, il a fait son entrée dans le onze. Mauvaise nouvelle cependant pour le STVV : il s'est blessé en demi-finale de Coupe face à l'Iran et sa saison serait en danger. 

Reste qu'à 25 ans seulement, sa valeur marchande doit avoir augmenté : Saint-Trond a transféré un réserviste et a désormais en ses rangs un titulaire en sélection nippone. 

Et cela n'est rien à côté de celui qui pourrait bien faire sauter la banque : Takehiro Tomiyasu. Le défenseur central de 20 ans à peine est arrivé au Stayen pour un montant estimé à 800.000 euros ; quelques mois plus tard et avant même la campagne japonaise aux Emirats, il était estimé à 6,5 millions d'euros par Transfermarkt. Titulaire indiscutable en championnat avec son club, il est également un pilier du Japon, auteur du but décisif en huitièmes de finale. Sa valeur, comme l'espérait récemment André Pinto, devrait monter aux alentours des 10 millions d'euros. Peu importe d'en être privé à un moment clef de la saison : le STVV sait que Tomiyasu est en train de voir sa cote exploser sur le marché...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos