Sambi Lokonga, retour gagnant : "Face au Standard et mon frère, que rêver de mieux ?"

Florent Malice
Florent Malice depuis le Lotto Park
| 0 réaction
Sambi Lokonga, retour gagnant : "Face au Standard et mon frère, que rêver de mieux ?"

Soirée de fête pour tout Anderlecht, mais surtout pour deux hommes : Alexis Saelemaekers et Albert Sambi Lokonga, les revenants. Ce dernier, notamment, était soulagé de son retour après neuf mois d'absence.

Un des deux frères avait le sourire au terme du Clasico : Albert Sambi Lokonga (19 ans) était ravi de la victoire d'Anderlecht et de son retour sur les terrains pour la première fois depuis le 16 décembre 2018 et sa rupture des ligaments croisés. "Je ne peux qu'être content aujourd'hui : je suis de retour, on gagne, mon ami Alexis Saelemaekers met un goal et on bat le Standard et mon frère", sourit le jeune médian. 

Du banc, Sambi Lokonga savait également qu'il ne manquait qu'une victoire pour lancer la machine. "Même le supporter neutre devait reconnaître que notre football était bon. Aujourd'hui, on n'a pas joué notre meilleur match : ça nous est arrivés de mieux jouer sans gagner. Mais ce qui comptait était d'un jour prendre les trois points et c'est fait", se réjouit-il. "Maintenant, il va falloir trouver le juste milieu, parce qu'on a quand même envoyé trop de longs ballons en seconde période. Mais on a su faire le dos rond".

En un peu moins d'une mi-temps, Sambi Lokonga a rappelé toutes ses qualités à un public enthousiaste : propreté balle au pied, intelligence de jeu et fluidité qui en font la sentinelle parfaite dans le système de Kompany. "Je ne ressens plus aucune douleur. On a fait des matchs d'entraînement, mais je n'ai malheureusement pas pu jouer avec les Espoirs parce qu'ils évoluent sur synthétique, ce n'est pas l'idéal. Mais aujourd'hui, je suis de retour et je suis très heureux", expliquait le frère de Mpoku. 

"Toute ma famille, les gens qui m'accompagnent, je pense à eux en ce moment et je suis très content. Paul-José ? Il était content aussi, mais bon, quand vous perdez un match contre l'ennemi et votre petit frère par dessus le marché, ce n'est pas facile", rigolait Sambi Lokonga. "Je crois qu'il râlait plus de la défaite que d'avoir perdu contre moi, cela dit. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos