Interview Un accueil chaleureux pour les jeunes Mauves à Sclessin? "Ca n'a pas de sens de les effrayer"
Johan Walckiers
Johan Walckiers
| 0 réaction

Un accueil chaleureux pour les jeunes Mauves à Sclessin? "Nous ne devons pas les effrayer"

Un accueil chaleureux pour les jeunes Mauves à Sclessin? "Ca n'a pas de sens de les effrayer"
Photo: © photonews

La jeunesse du Sporting va découvrir Sclessin et ses supporters, ce dimanche, mais Franky Vercauteren ne se tracasse pas trop.

Marko Kana, Killian Sardella, Jérémy Doku ou même Sambi Lonkonga... Ces jeunes joueurs ne sont pas encore habitués à ce qui les attend, ce dimanche, à Sclessin, où la réception d'Anderlecht est toujours l'un des grands moments de l'année. 

"Je n'en ai pas encore parlé avec mes joueurs", confie Franky Vercauteren. "Je garde ça pour la dernière discussion tactique. Mais ça n'a pas de sens de les effrayer non plus. Nous devons aborder cette rencontre avec sérénité." 

12 points de retard? Je ne regarde pas le classement. 

Des Clasicos qui n'ont pas vraiment réussi au Sporting ces dernières années. "L'aspect historique? Pär Zetterberg m'a dit qu'il n'avait jamais perdu au Standard", répond le T1 anderlechtois. (Ça lui est, en fait, arrivé une fois, en 2005). 

Mais c'est bien le Standard qui aborde ce Clasico dans la meilleure position: il pourrait y avoir 15 points d'écart entre les deux équipes à l'issue de la rencontre. "J'aurais évidemment préféré que ça soit différent. Mais je ne regarde pas trop le classement. C'est le classement final qui compte."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos