Leye revient sur le titre manqué par Zulte-Waregem: "Pas de faute sur le coup franc de Biglia"
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Leye revient sur le titre manqué par Zulte-Waregem: "Pas de faute sur le coup franc de Biglia"

Mbaye Leye, désormais dans le staff du Standard, se souvient encore aujourd'hui du match décisif pour le titre en 2013. Zulte-Waregem était passé à côté de la montre en or.

Nous étions le 19 mais 2013. C'était un dimanche, le soleil était de la partie au-dessus du Parc Astrid. Le Sporting d'Anderlecht et Zulte Waregem se disputaient le titre de champion de Belgique, qui serait tombé dans l'escarcelle des Coalisés en cas de victoire. Un souvenir douloureux pour Leye.

"Nous avions une superbe équipe", confie l'ancien attaquant lors d'une interview donnée à Voo Sport. "Il y avait Thorgan Hazard et Junior Malanda, et des joueurs appliqués avec un Dury qui avait toujours un superbe discours."

Il n'y a pas faute sur le coup franc de Biglia

Le désormais T2 des Rouches se souvient parfaitement de cette journée: "Quand nous sommes arrivés au stade, on sentait la pression sur l'équipe d'Anderlecht. Ils n'étaient pas sereins. De notre côté, nous étions certains que nous allions être champions. Avant le match nous avions eu des messages de notre famille et cela nous avait boosté. Nous étions meilleurs qu'eux, cela se voyait sur le terrain".

Les hommes de Dury avaient à l'époque fait ce qu'il fallait: "Nous avons ouvert le score, sur une superbe action. Une superbe passe de Thorgan, je centre pour Naessens. Nous sentions le titre se rapprocher, car le stade était silencieux. Puis nous n'avons pas eu la concentration nécéssaire car dans nos têtes le titre était là".

Puis l'action décisive, qui attribue ce titre de champion 2012-2013, est arrivée: "D'abord si on regarde les images, il n'y a pas faute sur l'action. Et puis malheureusement je décide de venir dans le mur alors que je ne devais pas y être. Le coup franc de Biglia est mal tiré, vraiment mal, et malheureusement je le dévie. Ce but nous a mis un sacré coup au moral. Une fois le match terminé, c'est la première fois de ma vie que j'ai pleuré sur un terrain. Ca fait mal, même 7 ans après."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos