"En Argentine, beaucoup de gens connaissent le Beerschot"
Redaction depuis Antwerpen
| 0 réaction

Le Beerschot est connu jusqu'en Argentine grâce à Hernan Losada

"En Argentine, beaucoup de gens connaissent le Beerschot"
Photo: © photonews

Hernan Losada maîtrise à nouveau ses émotions. La victoire contre OHL pour le titre en D1B lui a fait beaucoup de bien mais cela ne l'a pas empêché de préparer son plan pour Ostende. "Notre philosophie ne va pas changer en D1A."

La mentalité sans ballon et la technique avec ballon, c'est quelque chose que Losada désire absolument. Tout cela avec une bonne organisation et avec de bonnes lignes de course, mais l'Argentin est friand changements de position, des dédoublements et des infiltrations pour mettre en difficulté l'adversaire.

"Nous avons deux systèmes. Toute équipe qui peut passer sans problème d'un système à l'autre est très déstabilisant pour l'adversaire. C'est ainsi que nous voulons les surprendre. Mais les principes restent les mêmes qu'en D1B."

Nous sommes la septième ou huitième équipe de D1A à vendre le plus d'abonnements, ce n'est pas mal !

Losada est devenu une véritable icône au Kiel, non seulement en tant que joueur mais aussi en tant qu'entraîneur. "Le Beerschot est ma première et dernière équipe en tant que footballeur professionnel en Europe, et ma première équipe en tant qu'entraîneur principal. Voilà qui résume bien la situation. Vous savez ce qui m'a fait le plus plaisir ? J'ai reçu un million de messages pour me féliciter. Y compris de nombreux collègues entraîneurs. Je prends cela comme du respect. Je n'ai pas encore pu répondre à tout le monde, mais je vais y travailler cette semaine. Je le promets !"

En Argentine, il n'a même plus besoin d'expliquer grand-chose. "Là-bas, ils connaissent le Beerschot grâce à moi. De plus en plus de gens savent que je suis entraîneur au Beerschot. Quand on m'interroge à ce sujet, je dis que c'est un club passionné avec des supporters passionnés. Nous sommes maintenant septième ou huitième en D1A en termes d'abonnements vendus, ce n'est quand même pas mal !"

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos