Le Sporting de Charleroi savoure, mais n'y est pas encore: "On est à la mi-temps"

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Le Sporting de Charleroi savoure, mais n'y est pas encore: "On est à la mi-temps"
Photo: © photonews

Charleroi a fait un premier pas vers les poules de l'Europa League et les Zèbres savourent leur belle victoire contre le Partizan de Belgrade, mais Kkarim Belhocine et ses hommes savent que la mission n'est pas encore accomplie.

Poussé dans ses derniers retranchements par le Partizan Belgrade, le Sporting a affiché deux visages différents, jeudi soir, sur la pelouse du Mambourg. "On est très bien rentré dans le match, on était partout et on gagnait les duels. Mais en deuxième mi-temps, ça a été plus compliqué", reconnaît Karim Belhocine.

Et c’est notamment la montée du Guinéen Soumah, auteur du but égalisateur, qui a permis au Partizan Belgrade d’inverser la tendance après le repos. "Il nous a posé beaucoup de problème et, globalement, le Partizan est revenu avec de meilleures intentions. Dans ce genre de match, quand tu es mené, tu n’as plus le choix, tu dois sortir et pousser. C’est ce qu’ils ont fait et ça nous a mis en difficulté." 

La moitié du chemin 

Mais Charleroi, malmené pendant une bonne partie de la seconde période, a trouvé la réponse pour mieux terminer la rencontre et, finalement prendre le dessus en prolongations et se qualifier. "Il y avait cette volonté d’aller au bout des choses de continuer à vivre ce rêve ensemble et c’est passé. Mais on est à la mi-temps. Il reste un match à jouer pour aller chercher cette qualification que les joueurs méritent", conclut Karim Belhocine, qui sait qui, avant de penser à Poznan, va mobiliser ses troupes sur le match de dimanche, à Mouscron.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos