Les deux visages de Lawrence : d'un tacle orangé à une volée importante
Florent Malice
Florent Malice depuis Sclessin
| 0 réaction

Kemar Lawrence a frôlé le rouge, puis délivré Anderlecht face au Standard

Les deux visages de Lawrence : d'un tacle orangé à une volée importante

Kemar Lawrence aura été l'un des acteurs majeurs de ce Clasico. D'abord par un mauvais geste qui aurait pu (dû ?) lui valoir la rouge, ensuite pour une belle volée qui fait le break en faveur d'Anderlecht.

Kemar Lawrence aurait-il dû rentrer au vestiaire dès la 3e minute de jeu ? Le tacle du Jamaïcain, maladroit, n'est pas sans rappeler une intervention qui lui a déjà valu un carton rouge, face à l'AS Eupen. "J'étais lancé et je n'ai pas pu me retirer à temps. Mon intention n'est certainement pas de blesser. Je n'aime pas faire ce genre d'intervention mais je vais au contact avec de l'intensité", reconnaît le défenseur d'Anderlecht après la rencontre. 

Mehdi Carcela, resté au sol, était furieux à la pause, mais Mbaye Leye n'en rajoutait pas à la fin de la rencontre. "Oui, il y a peut-être rouge, mais Anderlecht mérite sa victoire, voilà tout. Je ne veux pas revenir là-dessus". 

Un joueur "d'instinct" 

Heureusement pour lui, Lawrence fera ensuite en sorte que son match ne se limite pas à un geste limite : sa reprise de volée, certes déviée, pour faire le break valait le détour. "Si je lui demande de faire ça plus souvent, il va me regarder bizarre", plaisante Vincent Kompany. "Kemar est un joueur d'instinct, c'est tout. Ce genre de geste ne reflète pas forcément son jeu mais son instinct, sa prise de décision. Je n'ai aucun crédit à tirer de ça, c'est lui qui a ce genre d'inspirations". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos