Nicolas Raskin revient sur les échauffourées et le but annulé des Brugeois : "Il y avait de la tension, puis ça chauffe un peu"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Nicolas Raskin revient sur les échauffourées et le but annulé des Brugeois : "Il y avait de la tension, puis ça chauffe un peu"
Photo: © photonews

La fin de rencontre entre le Standard de Liège et le Club de Bruges fut explosive après le but annulé des visiteurs dans les arrêts de jeu.

Le VAR n'étant pas présent à ce stade de la compétition, l'arbitrage a éprouvé de grosses difficultés en fin de rencontre avec le but annulé d'Okereke. L'arbitre Verboomen a sifflé une faute de main de Mignolet avant d'accorder le but brugeois puis il a de nouveau refusé le but. Une situation rocambolesque qui a échauffé les esprits de plusieurs joueurs et qui a provoqué des échaffourées entre Vormer, Lang et Raskin.

Aucune raison particulière selon le milieu de terrain liégeois qui était déjà passé à autre chose après la victoire des siens. "Il y avait de la tension, puis ça chauffe un peu. C'est le football tout simplement puis après le match, c'est fini", a expliqué le box to box des Rouches avant d'évoquer le but annulé des Brugeois.

"Je n'ai pas bien compris. Il accorde puis il refuse. Le Club proteste alors il leur donne le but puis nous venons demander pourquoi ce retournement de situation. Lui et son assistant avaient vu des choses différentes et cela a créé une certaine confusion", a conclu Nicolas Raskin.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos