Un triste constat ? "Anderlecht n'est plus en tête mais dans le peloton à jouer des coudes"

Un triste constat ? "Anderlecht n'est plus en tête mais dans le peloton à jouer des coudes"

Anderlecht est actuellement sixième du championnat, et doit absolument retrouver une dynamique positive pour repartir vers le top 4.

Après le match nul contre Courtrai, c'est un déplacement compliqué qui attend le RSC Anderlecht. Et Vincent Kompany le reconnaît : "Je ne suis pas une personne de novembre (rires) C'est souvent en novembre que j'étais blessé, et rayé de la liste par les journalistes. C'est aussi souvent en novembre qu'il y a des discussions au sujet des entraîneurs. Mais je ne m'en préoccupe pas, je fais partie d'un tout plus important, Anderlecht", sourit-il. 

On doit le lui laisser, Kompany garde le sourire, malgré la situation. Il faut dire que les Mauves sont toujours 6es malgré plusieurs mauvaises séries. "Ce championnat va tellement vite, et chacun peut prendre des points face à chacun", pointe le coach du RSCA. "Il faut juste être conscient d'une chose, désormais : Anderlecht n'est plus dans l'échappée de tête à dépenser plus d'argent que tous les autres, Anderlecht est dans le peloton et il faut y jouer des coudes", souligne encore l'ex-Diable Rouge dans une belle métaphore. "Financièrement et sportivement, Anderlecht est dans le peloton et il va falloir travailler pour remonter". 

La saison passée, la même chose 

Kompany garde donc son calme, rappelant le scénario de la saison 2020-2021 : "En novembre aussi, nous étions dans cette situation, et nous avons disputé les Playoffs. Une réaction demain ? Il y a déjà eu une réaction à l'entraînement. Maintenant, je veux la voir à Charleroi, oui", conclut l'entraîneur anderlechtois. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos