Dans le dossier Castelletto, c'est Courtrai qui a fait marche arrière
guillaume raedts
| 0 réaction
Dans le dossier Castelletto, c'est Courtrai qui a fait marche arrière
Photo: © photonews

C'est ce qu'a expliqué le manager sportif de Courtrai, Patrick Turcq. Il a également indiqué que Courtrai avait une autre piste.

La semaine dernière, Jean-Charles Castelletto semblait tout proche d'un prêt à Courtrai jusqu'en fin de saison. Mais, ce ne sera finalement pas le cas pour le défenseur de Bruges, toujours dans le viseur de Westerlo:

"C'est une décision de la direction de Courtrai. Car, dans le cadre d'un prêt de Jean-Charles Castelletto, les chefs ont estimé qu'il n'était pas nécessaire de le prendre lui", a indiqué Patrick Turcq.

Mais, Courtrai a déjà une autre piste en la personne de Mateo Pavlovic, défenseur du Werder Brême âgé de 25: "La balle est dans son camp. Nous lui avons fait notre meilleure offre. On ne lui pas encore fait d'ultimatum mais on espère qu'il donnera une réponse positive. A-t-il d'autres options ? C'est possible. Ou alors il attend d'autres propositions", a indiqué Turcq.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos