Dimata revient sur son année difficile à Wolfsburg: "Il y a beaucoup de positif à en tirer"
Hermès Van Damme
| 0 réaction

Dimata revient sur son année difficile à Wolfsburg

Dimata revient sur son année difficile à Wolfsburg: "Il y a beaucoup de positif à en tirer"

Landry Dimata a connu une saison très compliquée à Wolfsburg où il n'a pas beaucoup joué. Il va donc tenter de se relancer à Anderlecht. Le jeune attaquant belge revient sur cette année difficile en Allemagne.

Après une grosse saison à Ostende, Dimata a tenté de passer un cap à Wolfsburg. Mais il n'y est pas vraiment arrivé. Heureusement, il est bien entouré. "Ma cellule management m’aide beaucoup. Et très tôt, elle m’a préparé aux réalités du foot. J’étais donc prêt à encaisser les coups, ça m’a aidé la saison dernière. Et aujourd’hui, quand je regarde cette saison difficile, il y a beaucoup de positif à en tirer. Je suis plus mature et cette expérience m’a fait grandir" explique-t-il à nos confrères de Sudpresse. 

Et si c'était à refaire, il le referait. "Oui, sans hésiter. J’aime les défis, découvrir de nouvelles choses. C’est difficile à dire si c’était ou pas le bon timing pour aller à Wolfsburg, mais comme j’y ai beaucoup appris,je n’ai aucun regret. Je sais que les échecs font partie d’une carrière. Ce sont des expériences de la vie et il faut savoir se remettre en question."

Et malgré un faible temps de jeu (24 apparitions, 1006 minutes de temps de jeu), Dimata a progressé dans plusieurs domaines. "Tactiquement et dans la rigueur, que ce soit offensivement et défensivement, mais aussi dans la vie de tous les jours. J’ai aussi appris à jouer sous pression et à encaisser les coups. En Bundesliga, il y avait 60.000 voire 70.000 personnes dans les stades, c’est différent."

Maintenant, place au nouveau défi anderlechtois. "On a l’occasion d’écrire une nouvelle histoire du club et on espère bien commencer cette nouvelle page. Il y aura peut-être des moments difficiles où on devra être solide. En ce sens, le stage et les team buildings en préparation sont importants. On sent qu’un vrai groupe se crée, avec un mélange entre la jeunesse et l’expérience" a-t-il conclu.

Plus d'infos

Plus d'infos