Ochoa se confie sur son départ raté à Naples : "Difficile à oublier car j'étais tout près de réaliser un rêve"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Memo Ochoa s'est confié à propos de son départ raté à Naples

Ochoa se confie sur son départ raté à Naples : "Difficile à oublier car j'étais tout près de réaliser un rêve"
Photo: © photonews

Le gardien des Rouches vit peut-être sa dernière saison à Sclessin. En effet, le départ raté à Naples l'été dernier lui reste en tête...

Guillermo Ochoa, lors d'un entretien avec nos confrères de Sudpresse, s'est confié concernant son avenir au Standard. Et le doute subsiste quant au fait de savoir si le Mexicain va rester une troisième saison en bord de Meuse.

"Ce n’est pas sûr", explique d'emblée l'ancien portier d'Ajaccio. "Avec le départ raté à Naples, à l’été dernier, les choses ne se sont pas bien passées avec la direction.  Ma famille et moi sommes dans l’expectative. Je ne veux pas parler de ça maintenant, je me concentre sur le jeu et on verra en fin de saison. On se mettra à table et on discutera", indique le gardien de 33 ans.

Ne pas avoir rejoint la Serie A a été un moment difficile pour le joueur. "Quand vous regardez mon histoire, les difficultés qu’il y a pour trouver un club hors du Mexique… Me laisser partir à Naples, c’était une belle vitrine. Attention, je suis content de jouer au Standard, de tout donner pour ce club et ses supporters, mais personnellement, j’éprouvais l’envie de découvrir une compétition d’un niveau plus élevé. Comme tout le monde, je rêve de l’Espagne, de l’Angleterre, de l’Italie, sans que cela ne veuille dire que le Standard n’est pas bon. Disons que l’idée de disputer la Champions League me trotte en tête", précise-t-il.

L'offre napolitaine (700.000 euros) a été jugée insuffisante par les Rouches. "Le président ne va évidemment pas dire comment les choses se sont vraiment passées. Ce que je regrette, c’est que la direction du Standard n’ait pas daigné répondre au téléphone aux gens de Naples. Je n’ai pas trouvé ça très bien", constate l'international mexicain.

La déception est grande et toujours présente chez Memo Ochoa. "C’est difficile d’oublier oui, et ce sera le cas jusqu’au bout. Cette occasion ratée, je vais le raconter jusqu’à la fin de ma carrière. Dans dix ans, si on me repose la question, j’en reparlerai. J’ai été tout près de réaliser un rêve, de jouer à Naples, de disputer la Ligue des champions et d’évoluer dans une grande ligue, mais je n’avais pas tout en main. Je continue donc à travailler au cas où, en espérant qu’une autre occasion puisse se présenter. Ce sera peut-être possible dans quelques mois, mais sans doute pas à Naples qui a pris Ospina et dispose de deux gardiens de plus. Il faut donc trouver une équipe qui cherche un gardien", a conclu le portier des Rouches.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos