Qu'attendre d'Eupen lors de ces playoffs 2 ?

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Qu'attendre d'Eupen lors de ces playoffs 2 ?
Photo: © photonews

Les Pandas n'ont pas dû attendre la dernière journée pour se sauver cette saison. Quelles seront leurs ambitions durant les playoffs 2 ?

En début de saison, Eupen faisait partie des favoris à la descente. Mais les troupes de Claude Makelele ont su s'accrocher et aller de l'avant pour remplir leur objectif plus tôt que prévu. Après leur victoire 4-1 contre Lokeren le 19 janvier dernier, les Eupenois étaient quasiment assurés de rester au sein de l'élite.

Malheureusement, après ce succès important face à un concurrent direct, les Germanophones ont levé le pied et enchaîné les déroutes. Il a fallu attendre la dernière journée de championnat pour voir Eupen renouer avec la victoire à Charleroi (1-2).

Playoffs 2

Quoiqu'il advienne, la saison est réussie du côté d'Eupen. Néanmoins, sans pression, les Pandas ne devront pas pour autant jouer en roues libres comme ils l'ont fait après leur victoire contre Lokeren.

Eupen, contrairement à Saint-Trond et Charleroi, ne va pas viser la victoire des PO2. Les Germanophones ont rempli leur objectif de la saison et vont préparer tout doucement la suivante. 

Certaines équipes profiteraient de ces dix dernières rencontres "amicales" pour faire jouer des jeunes de l'effectif et leur faire engranger de l'expérience au plus haut niveau. Mais cela ne devrait pas être le cas au Kehrweg. Claude Makelele est un coach qui fait confiance à la jeunesse depuis le début de saison comme il l'a déjà prouvé en faisant de Bushiri (19 ans), Gnaka (20 ans), Castro Montes (21 ans), Marreh (23 ans), Lazare (21 ans), Keita (22 ans) et Toyokawa (24 ans) des titulaires indiscutables au sein de son onze. 

Les joueurs qui pourraient bénéficier de minutes devraient être plutôt les vétérans de l'équipe comme Lotiès (34 ans), Pollet (30 ans), Milicevic (33 ans) et Schouterden (30 ans). Et ne pas oublier Msakni débarqué en prêt cet hiver, le Tunisien est venu pour jouer, pas pour faire de la figuration. Une bonne chose pour les spectacteurs au final. Au Mambourg, le Lion de Carthage a démontré qu'il avait un joli bagage technique.

Ces briscards revanchards auront certainement envie de prouver qu'ils en ont toujours autant sous la pédale et prouver à leur coach qu'ils ont toujours le niveau pour être aligné d'entrée.

Si Eupen joue sérieusement son jeu vers l'avant et ce sans pression, ils pourraient être une bonne surprise lors de ces PO2. 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos