Les débuts de Nacer Chadli : décisif, mais en manque de rythme

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Les débuts de Nacer Chadli : décisif, mais en manque de rythme

Nacer Chadli a fait ses débuts avec Anderlecht. Immédiatement dans le onze, placé sur le flanc gauche, le Diable Rouge est décisif sur les deux buts mauves. Mais que retenir de sa prestation au-delà de ça ?

Nacer Chadli titulaire quelques jours à peine après sa signature à Anderlecht : voilà bien une forme d'aveu de la part de Vincent Kompany, qui cherche les solutions au manque d'efficacité de son équipe. Le Diable Rouge remplaçait Francis Amuzu côté gauche, le côté qu'il affectionne, avec pour objectif de délivrer plus de centres et d'amener plus de présence dans le rectangle. 

Un constat : en termes de percussion, Chadli amène moins qu'Amuzu. L'ex-Spurs manque de rythme et n'a plus l'accélération de ses belles années ; il choisissait souvent de rentrer dans le jeu pour créer le surnombre en combinaison avec Vlap et Nasri, revenant sur son pied droit - le bon, qu'il a trop peu utilisé pour frapper ou délivrer de "vrais" centres levés - ce qu'on attendait d'Amuzu également. 

Mais une chose est sûre : en termes de lucidité, Nacer est bien au-dessus du jeune Amuzu. Dans le rectangle et alentours, il fait souvent la bonne passe, garde mieux le ballon - et va finir par créer des occasions dont l'une sera décisive, amenant le but de Samir Nasri. "On avait le jeu sous contrôle en première période, on s'est créé plusieurs occasions franches", estimait-il après la rencontre. 

Manque de rythme 

En seconde période, les circonstances de jeu ont forcé Vincent Kompany à replacer Chadli de l'aile au back. Si derrière, la fébrilité générale n'a pas aidé le néo-Mauve, il a pu amener devant : arrivant lancé, il a posé problème à la défense courtraisienne, forçant un penalty. Problème : le rythme n'est pas là et Chadli a souffert de crampes. 

"C'était mes premières 70 minutes depuis 2018. Novembre, je crois", sourit-il après le match. "C'est positif, je vais travailler dur sur ma condition physique". Concernant son meilleur poste, il reste vague : "Je peux jouer à plusieurs positions et c'est important dans ce système de jeu". Pour l'instant, il jouera probablement où il y a le plus de manquements. C'est-à-dire sur le flanc, où l'entrée d'Amuzu n'a rien amené ... 

 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos