Ostende conteste la licence d'Anderlecht : deux éléments au centre du débat
Redaction
| 0 réaction

Ostende conteste la licence d'Anderlecht : la construction des tribunes au centre du débat

Ostende conteste la licence d'Anderlecht : deux éléments au centre du débat

Ils sont clairs à Ostende: leur avenir dépend d'un seul homme, Marc Coucke. Le club constate que le comité des licences a décidé mercredi qu'il n'avait "aucune influence significative" sur le dossier. Ils veulent donc aller loin pour faire pression.

Ostende estime que Coucke fait tout pour contrecarrer le rachat par PMG car il aimerait voir d'autres acheteurs arriver. Le KVO a un intérêt venant du Moyen-Orient, mais y voit des hommes proches de Coucke derrière. PMG reste la seule solution pour eux.

Un accord doit être conclu avec Coucke et la société d'investissement Alychlo. Ostende remettra donc également en question la licence d'Anderlecht devant la CBAS, car ils sont convaincus qu'il a une influence dans deux clubs.

Ostende demandera également à des experts économiques de vérifier si l'ensemble de la construction financière autour des tribunes est juridiquement correcte, rapporte Het Nieuwsblad. Il y a une chose qui leur est défavorable. L'an dernier, quelque quatre millions d'euros de dettes envers Coucke ont été cachés au comité des licences.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos