Les transferts de la saison en Pro League: les bons coups du Sporting de Charleroi

Les transferts de la saison en Pro League: les bons coups du Sporting de Charleroi
Photo: © photonews

Le championnat s'est arrêté beaucoup plus tôt que prévu en Pro League, mais on jette un nouveau coup d'oeil dans le rétro, avec les transferts qui ont marqué la saison belge. On monte sur le podium, ce vendredi, avec le Sporting de Charleroi, véritable révélation de la saison.

Malgré les deniers rapportés par le transfert de Victor Osimhen vers Lille, le Sporting de Charleroi avait surtout misé sur la stabilité en début de saison: de nombreux cadres du noyau de Karim Belhocine étaient déjà Carolos la saison dernière. 

Karim Belhocine, 'transfert' numéro 1? 

Mais le staff a su viser juste, pour ajouter de la qualité au groupe. L’arrivée la plus marquante de la saison est sans aucun doute celle de... Karim Belhocine. Pour la première fois, l’ancien bras droit de Hein Vanhaezebrouck s’est vu une mission de T1 à part entière et il a rapidement imprimé sa griffe à son effectif.

Bien aidé, entre autres, par l’efficacité de ses attaquants. Le départ de Victor Osimhen aurait pu faire mal à Charleroi, mais Kaveh Rezaei et Shamar Nicholson ont su faire oublier le buteur nigérian. Le Jamaïcain a pourtant principalement dû se contenter d’un rôle de doublure pour sa première saison en Belgique, mais malgré un temps de jeu limité, il a su exploiter la moindre occasion pour se mettre en évidence (huit buts en 1331 minutes sur les terrains de Pro League).

Kaveh Rezaei et Mamadou Fall, retours gagnants

Et que dire de Kaveh Rezaei? En difficulté à Bruges où, en plus de ses pépins physiques, il n’a pas toujours eu la confiance du staff, l’Iranien s’est totalement retrouvé avec les Zèbres (14 buts, cinq assists toutes compétitions confondues).  

Du côté des réussites toujours, on ne peut pas taire le nom de Joris Kayembe. L’ancien Diablotin, arrivé en provenance de Nantes, où il avait multiplié les coups durs, a rapidement séduit les observateurs. Polyvalent et élégant, il semble avoir laissé les blessures derrière lui et sera, à n’en pas douter, l’un des hommes forts du Sporting la saison prochaine.

À cette liste, ajoutons encore les débuts intéressants de Modou Diagne. Arrivé pour compenser le départ de Javier Martos, le Sénégalais a d’abord convaincu aux côtés de Dorian Dessoleil. Une blessure a toutefois freiné sa progression et Steeven Willems en avait profité pour lui gratter sa place dans le onze de base.

Enfin, et même s’il ne s’agit pas d’une nouvelle recrue, on ne passera pas sous silence le retour gagnant de Mamadou Fall. Prêté à Eupen la saison dernière, le Sénégalais a particulièrement brillé pour son retour au Mambourg. Rapidement devenu intouchable aux yeux de Karim Belhocine, il n’a manqué que trois rencontres de championnat, avec sept buts et trois assists à la clé.

Ils auraient aimé se montrer davantage

Des flops dans les transferts de Charleroi? Il n'y en a pas vraiment. Tout au plus, on peut pointer les noms de deux joueurs qui auraient sans doute aimé avoir plus d’occasions de se montrer: Frank Tsadjout et Lazare Amani.

Prêté par le Milan AC, le jeune attaquant a souffert de la concurrence imposée par le duo Rezaei-Nicholson. Il en a tout de même profité pour inscrire le premier but de sa carrière professionnelle (en 54 minutes de jeu cumulées) et il n’est pas interdit de penser qu’il prolongera le séjour hennuyer à l’issue de son prêt.

Lazare Amani n’a, pour sa part, pas encore joué la moindre minute avec le maillot zébré. Arrivé d'Eupen à l'intersaison, notamment pour compenser la longue indisponibilité de Cristophe Diandy, il devra attendre le coup d'envoi de la saison prochaine pour espérer faire ses débuts officiels avec les Zèbres. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos