Le Sporting de Charleroi n'a "plus le choix": "Mais rien n'est joué et on ne lâchera rien"

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Le Sporting de Charleroi n'a "plus le choix": "Mais rien n'est joué et on ne lâchera rien"

Karim Belhocine et ses joueurs étaient particulièrement déçus après la défaite au Beerschot, mais pas abattus: ils joueront crânement leur chance jusqu'au bout.

Battu au Kiel mercredi soir, le Sporting de Charleroi a, non seulement, loupé une belle occasion, mais aussi pris un sacré coup au moral. "Je suis très déçu, surtout pour les joueurs, qui ont tout donné", disait Karim Belhocine en conférence de presse d'après-match.

Désormais onzième à trois points du top 8, le Sporting de Charleroi n'a plus son sort entre les mains et devra espérer un petit miracle pour atteindre les playoffs 2. Mais ce n'est pas pour autant que le coach du Sporting a lâché l'affaire, au contraire. "Il reste deux matchs et rien n'est joué, on ne va rien lâcher. C'est le plus important", affirme-t-il.

Donner tout ce qu'il nous reste sur le terrain.                               

Un message que les joueurs avaient, eux aussi, envie de faire passer après la défaite anversoise. "Il n'y a pas trop le choix désormais: on doit se reconcentrer et se mettre au travail pour aller gagner à Gand samedi soir. Ce n'est jamais facile, encore moins dans la situation dans laquelle on est aujourd'hui, mais il faudra y aller au caractère, au mental et donner tout ce qu'il nous reste sur le terrain", confirme le capitaine carolo Dorian Dessoleil.

La situation est désormais relativement limpide pour le Sporting qui devra s'imposer à Gand, puis contre Eupen dimanche prochain et croiser les doigts pour que plusieurs concurrents manquent leur sprint final.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos