Interview Greg Vanderidt relève un nouveau défi au Racing Malines : "Je savais que je n'allais pas rester T1 au Beerschot"

Greg Vanderidt relève un nouveau défi au Racing Malines : "Je savais que je n'allais pas rester T1 au Beerschot"
Photo: © photonews

Une semaine après que le Beerschot ait annoncé la fin de sa coopération avec lui, l'entraîneur âgé de 51 ans a trouvé un nouveau défi en signant au Racing Malines, qui est promu en D2 Amateurs.

La semaine dernière, le Racing Malines a annoncé que Dave De Herdt, après deux promotions consécutives, était remercié. A peine un jour plus tard, Greg Vanderidt est devenu le nouvel entraîneur du Racing. "Cela a été une sérieuse surprise pour moi aussi, parce que je ne l'ai vraiment pas vu venir. Tout s'est passé très vite. La semaine dernière, j'ai reçu un appel téléphonique du club pour me dire qu'ils allaient dire au revoir à leur entraîneur. Le Racing Mechelen était déjà occupé avec des successeurs potentiels, mais il a tiré la sonnette d'alarme parce que je venais d'être libéré. Finalement, nous sommes rapidement parvenus à un accord", nous a confiés Greg Vanderidt.

Une année difficile

Le Racing Malines est de nouveau promu. "Il ne faut pas se faire d'illusions : la D2 Amateurs va être difficile. C'est une série avec beaucoup de clubs traditionnels et de clubs qui y jouent depuis des années. Il sera important de prendre le rythme le plus rapidement possible. D'après mon expérience avec Eppegem, je sais que ce n'est pas facile. La différence entre la première provinciale et la D3 Amateurs n'était pas si grande, mais l'écart entre la troisième et la deuxième peut s'avérer très grande. En plus de cela, nous allons affronter des équipes prometteuses qui ont de grandes ambitions."

Beerschot

Une des équipes contre laquelle le Racing Mechelen jouera est celle des U23 du Beerschot. Vanderidt a quitté Rupel Boom pour le Kiel en septembre de l'année dernière. Ce fut une période mouvementée, au cours de laquelle Vanderidt a même été nommé entraîneur intérimaire. "Le Beerschot a été une opportunité improbable pour moi, une véritable expérience aussi. Je pensais avoir tout expérimenté après toutes ces années, jusqu'à ce que je vienne au Beerschot. Le fait que je sois même devenu T1 par interim était inattendu et complètement imprévu. Je n'ai jamais eu le sentiment que cela allait être permanent. J'ai beaucoup de bons souvenirs de mon séjour au Beerschot", a conclu Vanderidt.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus de news

Plus de news