Anderlecht, pause, D1B et éclosion à 25 ans: la trajectoire singulière d'Alexandre De Bruyn

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Anderlecht, pause, D1B et éclosion à 25 ans: la trajectoire singulière d'Alexandre De Bruyn
Photo: © photonews

Buteur contre le Standard, auteur d'une sublime passe décisive contre Charleroi, et encore buteur mercredi soir en Coupe: Alexandre De Bruyn est l'une des révélations du début de saison. Et pourtant, le garçon a déjà 25 ans...

C’est dire si le parcours d’Alexandre De Bruyn dans le milieu du football a été parsemé d’embûches. Tout avait pourtant commencé sur les chapeaux de roue pour le médian qui a intégré le centre de formation d’Anderlecht au plus jeune âge et qui faisait partie des sélections nationales en U17, en U18 et en U19.

Mais son aventure anderlechtoise s’est compliquée et il a fini par quitter la maison mauve. "Il s’est passé des choses, des histoires d'agent qui n’ont rien à voir avec le volet sportif. Je ne vois pas l’intérêt d’en parler, mais je n’ai aucune rancœur envers Anderlecht. Le club a toujours été très correct avec moi", insiste-t-il.  

Je suis très heureux à Saint-Trond. 

Et même quand il voit le Sporting faire évoluer ses jeunes talents en Pro League, Alexandre De Bruyn l'affirme: il n'a pas de regret. "Absolument pas, je suis très heureux à Saint-Trond et c’est tout ce qui compte", explique-t-il.

À la fin de son aventure anderlechtoise, l’actuel Trudonnaire a eu besoin de souffler, de faire le point et c’est avec Lommel qu'il a percé : après une superbe saison avec Lommel durant laquelle il inscrit 16 buts, il est promu en D1B où il attire le regard de la Jupiler Pro League et de Saint-Trond. 

Indiscutable au STVV

À désormais 25 ans, il explose littéralement depuis le début de saison sous la houlette de Marc Brys. L’an dernier, il avait dû prendre son mal en patience sur le banc trudonnaire, mais il est désormais devenu un titulaire indiscutable du STVV et ses performances sur le terrain parlent en sa faveur. Au-delà de ses gestes décisifs (un but, un assist en championnat, encore un but en Coupe de Belgique), Alexandre De Bruyn rayonne aussi dans l’entrejeu trudonnaire.

Et c’est en partie grâce à lui si, tout doucement, Saint-Trond a sorti la tête de l’eau et revient dans le course au top 6. Mais De Bruyn ne veut pas (encore?) voir si loin. "Les playoffs 1? L’an passé, on était passé tout près. Mais ce n’est pas forcément l’objectif que l’on se fixe cette année. On veut gagner un maximum de matchs et on verra où on en est à la fin de la phase classique." 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos