Interview Jean-François De Sart évoque le duel entre ses fils : "La première fois, ça fait bizarre"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Jean-François De Sart évoque le duel entre ses fils : "La première fois, ça fait bizarre"

Deux frères qui jouent l'un contre l'autre, ce n'est pas si rare en football ; en Jupiler Pro League, les deux plus connus sont certainement les frères De Sart. Nous avons contacté leur père Jean-François pour préfacer Antwerp - Courtrai.

Une fois encore, Julien et Alexis vont s'affronter : le premier est un titulaire incontournable au KV Courtrai tandis que le plus jeune tente de s'imposer malgré la forte concurrence de l'Antwerp. Jean-François De Sart a préfacé pour nous le duel de ce soir (20h).

Avec quel sentiment assiste-t-on à un match opposant ses deux fils ? 

Jean-François De Sart: "La première fois, c'est assez spécial à vivre, plutôt difficile ; mais ça fait trois ans que ça arrive et on s'y fait au fur et à mesure (sourire)". 

Quand on rejoint un club ambitieux comme l'Antwerp, on s'attend à la concurrence

Verrons-nous deux De Sart au coup d'envoi ? 

De Sart: “Ca, je ne sais pas ..."

Qui est votre favori pour ce match ? 

De Sart: “Ce sont deux équipes très solides. L'Antwerp est favori car à domicile, mais Courtrai a les qualités pour prendre des points contre n'importe quelle équipe et même aller chercher le top 6. Mais il faut qu'ils soient constants dans leurs prestations, évoluent au même niveau chaque semaine, c'est leur problème".

Vous vous rendez régulièrement au Bosuil cette saison pour voir jouer Alexis. Que pensez-vous de l'ambiance ? 

De Sart: “Vraiment une belle ambiance, surtout quand le stade est rempli. Ca ne facilite pas la tâche à l'adversaire, c'est certain. Je l'avais déjà remarqué quand je venais en tant que "visiteur" avec les clubs d'Alexis et Julien". 

Julien dispute une saison très solide avec Courtrai, où il est titulaire incontournable. Une satisfaction ? 

De Sart: “En effet, il a disputé une saison de qualité l'année passée et confirme jusqu'ici. Il n'est pas bon une semaine et moyen les deux suivantes, il est très régulier. Il faut dire qu'il se sent très bien au club". 

Alexis a de son côté bien commencé, mais a ensuite dû faire face à une grosse concurrence, notamment celle de Steven Defour.

De Sart: “Quand vous rejoignez un club ambitieux comme l'Antwerp, vous savez que la concurrence sera élevée. C'est dommage qu'il prenne un coup en amical contre Westerlo, ça a stoppé son élan après un bon début de saison. Il revient dans le coup, désormais".

Un retour au hasard ? 

Vous êtes une vraie famille de footballeurs. Ecoutent-ils encore vos conseils ? 

De Sart: “Ils ont assez de maturité aujourd'hui et savent ce qu'ils font. Ils ont eu une bonne formation au Standard, nous les avons toujours bien accompagnés. Ils n'ont plus besoin de mes conseils, mais ils savent que je suis là s'ils ont besoin de moi. On parle beaucoup de football, mais plutôt en général qu'à leur sujet".

Vous avez en effet un passé au Standard ; y reverra-t-on l'un des De Sart

De Sart: “On ne sait jamais, bien sûr. Ils veulent continuer à progresser, prendre du plaisir et engranger des résultats en club. Alexis a choisi un palier vers l'Antwerp et Julien a privilégié Courtrai à toute autre offre". 

Essayons encore une fois : un pronostic pour ce samedi ? 

De Sart: “(rires) Non, impossible. Si mes deux fils jouent, je serai déjà content. Après ça, que le meilleur gagne". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos