Les bonnes surprises de Jupiler Pro League
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Bodart, De Bruyn, Luckassen, Ciranni ... : Les bonnes surprises de Jupiler Pro League

Les bonnes surprises de Jupiler Pro League
Photo: © photonews

À une semaine de la reprise, attardons-nous sur ces joueurs qui n'ont pas forcément débuté la saison entourés des plus grandes attentes, mais qui se sont révélés les bonnes surprises de la Pro League !

Arnaud Bodart 

Quelle ascension pour le jeune gardien de but du Standard de Liège. Arnaud Bodart (21 ans) n'imaginait pas débuter la saison en tant que titulaire : Vanja Milinkovic-Savic était arrivé pour prendre la place de Memo Ochoa, mais le Serbe n'a pas convaincu en préparation. "Pas prêt", le longiligne frère de Sergej va même déjà partir six mois plus tard ... tandis que Bodart, dans la lignée de son prestigieux nom de famille, a plus que convaincu. 

Pas souvent pris en défaut, calme, modeste, exempt de certains défauts constatés chez d'autres jeunes portiers débutant en D1 (on pense à Gaëtan Coucke et Maarten Vandevoordt à Genk, bien sûr), Bodart s'est imposé parmi les meilleurs gardiens de Belgique, même si sa marge de progression reste réelle. Sans faire de bruit, mais aussi en intégrant le noyau des Espoirs de Johan Walem. 

Derrick Luckassen 

Probablement l'un des transferts estivaux les plus surprenants d'Anderlecht, arrivé sur la pointe des pieds en comparaison des Michel Vlap, Nacer Chadli et Samir Nasri, le défenseur néerlandais a surpris : Derrick Luckassen, sans être vraiment dans le moule de l'ADN du RSCA sur laquelle insiste la direction, a rendu de fiers services. 

Jamais brillant, Luckassen a surtout dépanné à l'arrière droit, un poste où il amène surtout sa puissance physique et un sérieux qui a contribué à rendre l'équipe plus sereine. Ne comptez pas vraiment sur lui pour créer le danger (même s'il a marqué un but !), ni pour participer à la construction : juste pour faire son job, et éviter les grosses erreurs. Ce dont Anderlecht avait besoin ... 

Maxime Busi 

Le Sporting Charleroi ne regorge pas de jeunes talents prêts à exploser, mais avoir lancé pour de bon Maxime Busi n'est pas le moindre des accomplissements de Karim Belhocine : remplaçant un Stergos Marinos qu'on sentait faiblissant ces dernières saisons, le jeune back droit (20 ans) a encore des points à travailler, mais montre un coeur digne du Mambourg et des qualités techniques très intéressantes, qui lui ont également valu de découvrir les Espoirs. 

Titulaire depuis octobre, il n'a manqué qu'un petit match de championnat depuis. Reste à améliorer les statistiques et commencer à délivrer les assists pour s'imposer définitivement parmi l'élite de Jupiler Pro League, à un poste peu fourni ! 

Alexandre De Bruyn 

Si Saint-Trond vit une saison somme toute assez quelconque, ce n'est pas par manque d'efforts de la part de l'ancien produit de Neerpede Alexandre De BruynArrivé sur la pointe des pieds à l'été 2018, le meneur de jeu n'a presque pas joué la saison passée, prenant le temps de s'acclimater à la D1A après avoir montré de belles choses avec Lommel en D1B. 

Cette saison est celle de l'éclosion pour De Bruyn : titulaire indiscutable, il a multiplié les prestations de haut vol, comptabilisant deux buts et trois assists, au point d'intéresser plusieurs clubs du top belge et néerlandais cet hiver. Déjà âgé de 25 ans, Alexandre De Bruyn ne devra pas tarder à passer un palier - sans pour autant griller les étapes. Il a les qualités pour être l'un des hommes de 2020. 

Nicolas Gavory 

C'est l'autre bonne surprise du Standard cette saison : alors que tout le monde attendait Felipe Avenatti, Obbi Oularé de retour de blessure ou Selim Amallah (qui n'a pas déçu, mais de manière "prévisible" vu ses qualités), Nicolas Gavory est arrivé assez discrètement, peu connu du public belge. Et si l'on est parfois prompts à pointer du doigt les échecs, il faut aussi souligner les bonnes pioches : Gavory s'est rapidement imposé comme l'un des meilleurs arrières latéraux de notre compétition. 

Auteur de trois passes décisives depuis le début de la saison, a disputé la quasi-intégralité du temps de jeu possible en Jupiler Pro League et n'a pas manqué une minute en Europa League. L'exemple parfait d'une valeur ajoutée immédiate ... 

Alessandro Ciranni 

Encore un arrière latéral parmi nos bonnes surprises : lorsqu'il arrive en juillet dernier du Fortuna Sittard, l'ancien produit de Genk Alessandro Ciranni (23 ans) n'est pas très connu par chez nous et ne débutera d'ailleurs pas la saison titulaire, loin de là. C'est après 8 matchs sans jouer, entre août et novembre, que Ciranni finira par percer. 

Et de quelle manière : avec deux buts et deux assists sur les deux derniers mois, le Hurlu est devenu indispensable et a montré des qualités rares chez un back - une présence dans ... le rectangle (son but de la tête face à Charleroi) et une qualité de coup-franc précieuse. Une belle pioche ! 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos