Le Club de Bruges réagit : "Anderlecht, c'est l'histoire de la cigale et de la fourmi !"

Redaction
| 0 réaction
Le Club de Bruges réagit : "Anderlecht, c'est l'histoire de la cigale et de la fourmi !"
Photo: © photonews

L'appel du CEO d'Anderlecht Karel van Eetvelt pour une solidarité maximale entre les clubs belges ? Vincent Mannaert, le manager du Club de Bruges a réagi.

"Tout le monde sait qu'Anderlecht a connu d'énormes pertes ces dernières années, qui n'ont aucun rapport avec la crise actuelle liée à la pandémie de coronavirus", a déclaré Mannaert à Sporza. "Ils ont essayé de régler cela en interne et frappent maintenant à la porte d'autres clubs également".

"C'est l'histoire de la cigale et de la fourmi. Toute personne qui agit sait qu'il y aura des bons et des mauvais moments. Vous ne savez pas quand une crise surviendra et quelle en sera l'ampleur, mais vous devez pouvoir vous rabattre sur quelque chose. Vous ne pouvez pas faire ça maintenant".

Solidarité

Le Club de Bruges veut faire preuve de solidarité. "Nous essayons de faire au mieux comme tout le monde, mais en tant qu'employeur, nous voulons avant tout garder tous nos employés au travail et soutenir des projets structurels avec des initiatives spécifiques dans le secteur des soins, entre autres".

"Le contrat de télévision stipule déjà que le ou les clubs qui jouent la Ligue des champions mettront 15 % de l'argent dans le pot commun. Maintenant, demandez aux autres d'en faire plus parce que vous avez vous-même fait des pertes ? Ce n'est pas de la solidarité. Anderlecht devrait travailler comme l'a fait La Gantoise, ils ont travaillé dur pour sortir du marécage financier".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos