Anderlecht évite le pire, Ostende aussi : partage spectaculaire et match à deux visages

Florent Malice
Florent Malice depuis Ostende
| 0 réaction
Anderlecht évite le pire, Ostende aussi : partage spectaculaire et match à deux visages
Photo: © photonews

Le KVO aura mené de deux buts, mais a finalement dû s'accrocher au résultat. Anderlecht, de son côté, a décidément du mal à gérer ses rencontres ...

Après le faux départ du coach Kompany contre Mouscron, plus droit à l'erreur à Ostende : les Mauves doivent enfin convaincre et pour ce faire, un onze assez différent est aligné. Si l'absence de Michel Vlap est dûe à un virus, voir Peter Zulj sur le banc est une petite surprise tant l'Autrichien semblait satisfait de lui-même durant la semaine. Percy Tau est titularisé pour la première fois, et enfin Colassin remplace Dimata. 

Mais ce KV Ostende, cela a été assez souligné par ses adversaires précédents et par Kompany lui-même, mérite mieux que son petit point pris jusque là. Surtout, Alexander Blessin y a imposé une règle d'or : pressing, pressing, pressing. La clef face à un RSCA fébrile en possession : après un début de match haché, Fashion Sakala s'ouvre une fenêtre et déclenche une frappe que Van Crombrugge ne peut que repousser sur D'Haese (1-0, 11e).

© photonews

Kana à la peine, Trebel au canon 

Anderlecht tente de réagir : Jérémy Doku est le plus entreprenant, Percy Tau tente de combiner avec un Colassin en difficulté, mais tout est trop timide. Au milieu, cela manque de liant, Marco Kana étant totalement étouffé par le pressing ostendais ; on a rarement vu le jeune prodige si fébrile. Et à cela s'ajoute la malchance : sur une frappe lointaine, Kana dévie le ballon de la main. C'est sévère, voire injuste, mais Makhtar Gueye n'en a cure et fait 2-0 (1-1, 34e). 

© photonews

La stupeur est palpable côté anderlechtois, mais une étincelle rallumera la flamme : elle vient du pied d'Adrien Trebel, à nouveau titulaire et qui d'un contrôle-volée splendide sur un second ballon nettoie la lucarne d'Hubert (2-1, 35e). Le RSCA termine la première période mené, mais a repris ses esprits petit-à-petit. 

Tau intenable

Il faut cependant du changement à la pause et Kompany le sait. Lukas Nmecha, la dernière recrue anderlechtoise, obtient sa chance à la place d'Antoine Colassin ; très mobile, il semble libérer Percy Tau qui multiplie les incursions dangereuses ; sur un relais avec Trebel, le Sud-Africain conclut calmement et égalise dès la 55e (2-2). 

Comme on pouvait s'y attendre, le pressing fou du KVO est difficile à tenir : les Côtiers ont du plomb dans l'aile et doivent plier, manquant rompre face aux assauts des Mauves. Trebel espère un penalty, mais son plongeon ne trompe pas Mr Boterberg. Ostende ne rompt pas et reprend son souffle. 

© photonews

La débauche d'efforts imposée par Blessin à ses joueurs semble cependant avoir un prix : devant, c'est inefficace malgré les entrées de Kvasina et Boonen, pas en réussite. Il faudra se contenter de corners pour espérer alerter un Van Crombrugge plutôt tranquille en seconde période.

La rencontre se terminera sur un constat mitigé  : le KV Ostende peut avoir des regrets en ayant mené de deux buts ... mais aurait également pu craquer sous une pression anderlechtoise quasi-incessante en seconde période. Quant à Anderlecht, après avoir remonté un retard de deux buts,il  confirme qu'il a du coeur ... mais ne parvient toujours pas à contrôler un match. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos