Anderlecht a courbé l'échine, remercie Wellenreuther et file en demi-finales de Croky Cup !
Florent Malice
Florent Malice depuis le Lotto Park
| 0 réaction

Le RSC Anderlecht tient bon face au Cercle de Bruges et file en demi-finales de Coupe de Belgique

Anderlecht a courbé l'échine, remercie Wellenreuther et file en demi-finales de Croky Cup !
Photo: © photonews

Anderlecht a encore souffert face au Cercle de Bruges, mais s'en sort cette fois avec le plus important : la victoire et la qualification.

Cette saison, la Coupe n'est peut-être plus la voie la plus directe vers les poules de l'Europa League, mais elle reste à coup sûr la voie la plus directe ... vers un trophée, qui paraît d'ores et déjà hors de portée du RSC Anderlecht en championnat. Peut-on dire, dès les quarts, que la Croky Cup doit devenir l'objectif n°1 des Mauves ? Pas vraiment, tant une absence du top 4 serait un coup dur, mais Vincent Kompany envoie un message clair en alignant (presque) son équipe-type d'emblée. 

Seuls font leur apparition Bogdan Mykhaylichenko et ... Elias Cobbaut, revenant et remplaçant naturel de Delcroix dans l'axe. En face, par contre, le Cercle de Bruges change de visage par rapport à l'équipe qui avait tant dominé le RSCA au Jan Breydel, et ça se voit : la défense brugeoise perd en vivacité en l'absence de Pavlovic.

Nmecha intenable 

Devant, le duo Musaba-Denkey se démène cependant : Musaba force Cobbaut à très vite rentrer dans son match après un véritable festival sur son flanc (11e). Mais sur le corner consécutif, c'est la punition : prise dans le dos sur le contre, la défense voit Nmecha contrôler parfaitement un caviar de Sambi Lokonga et tromper Bruzzese (12e, 1-0).

 

Le Cercle réagit via Denkey (19e), qu'on laisse bien trop s'avancer pour frapper, mais Wellenreuther s'illustre - après avoir déjà fait trembler son équipe en début de match sur un dégagement manqué. Ce sera la dernière phase dangereuse pour les Groen & Zwart en première période : Anderlecht fera le siège des buts de Bruzzese pour faire le 2-0, avec un Nmecha décidément intenable et libéré par le système à deux attaquants, mais matraqué comme rarement cette saison par des Brugeois dépassés. Mukairu (39e), sur le portier, puis Sambi Lokonga au-dessus manqueront cependant l'occasion de faire le break. 

Un héros inattendu : Wellenreuther

Dès le retour des vestiaires, grosse frayeur côté anderlechtois : Denkey, encore lui, trouve les gants de Wellenreuther (46e), puis ... son poteau, de la tête (50e). C'est ensuite Musaba qui alerte le portier allemand et il faut sonner la révolte côté bruxellois sous peine de regretter ses occasions manquées. Nmecha, toujours lui, s'en charge, mais Abdoulay Diaby avec qui il combine s'emmêle les pinceaux et loupe le cadre (60e). 

© photonews

Bruun Larsen, monté au jeu, s'offre quelques arabesques côté gauche et passe tout près de son premier geste décisif sous le maillot d'Anderlecht : son centre tendu trouve la tête de Miazga, qui force Bruzzese à une claquette (66e). Dans la foulée, c'est un autre changement qui se prépare : l'entrée au jeu très attendue de Yari Verschaeren, pour ses premières minutes depuis le 11 décembre face à Genk. Dans un match au rythme et à l'intensité dignes d'un quart de finale, le Diable Rouge peinera cependant à s'imposer. 

C'est d'ailleurs physiquement, semble-t-il, que le Cercle reprend l'ascendant au fil des minutes - bien aidé également par les entrées de quelques titulaires comme Hotic, Deman, Biancone ou Ugbo, rien que ça. Résultat : c'est la panique dans le rectangle du RSCA, mais c'est encore Denkey qui alerte Wellenreuther rien moins que par trois fois, manquant décidément soit de réussite soit d'efficacité (80e, 85e, 88e). L'homme du match, et c'est interpellant, c'est donc Timon Wellenreuther, car le Cercle de Bruges ne trouvera pas la faille : Anderlecht est en demi-finales de Coupe de Belgique, et c'est tout ce qui compte ce soir pour Vincent Kompany, on l'imagine. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos