Georges-Louis Bouchez croit en l'exploit de ses Francs Borains contre le Beerschot : "Cette pensée est quelque part dans le fond de nos esprits"

Johan Walckiers
Johan Walckiers
| 0 réaction
Georges-Louis Bouchez croit en l'exploit de ses Francs Borains contre le Beerschot : "Cette pensée est quelque part dans le fond de nos esprits"

Le Beerschot fera-t-il tourner contre les Francs Borains ce mercredi soir lors des seizièmes de finale de la Coupe de Belgique ? C'est le sentiment de Georges-Louis Bouchez, le président du club hennuyer et du MR.

Le Beerschot n'a pas encore gagné la moindre victoire en D1A cette saison et est en manque total de confiance. Les Francs Borains peuvent-ils croire en l'exploit ? "Oui, cette pensée est quelque part dans le fond de nos esprits mais le Beerschot est et reste un club de D1A ; nous jouons deux échelons plus bas (Nationale 1)", a déclaré Georges-Louis Bouchez à Het Laatste Nieuws. "Vous ne pouvez pas les sous-estimer. Ce serait normal si nous perdions. Je ne dis pas que c'est impossible, mais nous sommes les outsiders. Je ne veux pas mettre de pression sur les joueurs ou l'entraîneur : le championnat passe avant tout."

Bouchez rêve d'un coup d'éclat et des possibles retombées économiques. "Il faut être honnête à ce sujet : le football est un business, avec des intérêts financiers. Il est important pour le prestige des Francs Borains et pour les supporters de survivre à un tour, mais cela signifie aussi plus de revenus provenant des VIP et des droits TV. Je rappellerai donc aux joueurs quels sont les enjeux et quelles sont nos valeurs", a le président des Francs Borains.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos