Coupe du Monde U17: Où en sont les médaillés de bronze 2015?
Olivier Baute
| 0 réaction
Coupe du Monde U17: Où en sont les médaillés de bronze 2015?
Photo: © photonews

Dans deux jours débute la 17ème édition de la Coupe du Monde U17 en Inde. Il y a deux ans, au Chili, notre sélection avait réalisé une performance de choix en terminant à la troisième place de ce tournoi.

Le Nigeria a remporté l'édition 2015 de la Coupe du Monde U17 en battant en finale une autre formation africaine, le Mali. Les Eaglets, tout comme la Belgique, ne participeront pas au tournoi organisé en Inde du 6 au 28 octobre.

Sous les ordres de Bob Browaeys, la Belgique avait disputé sept rencontres au Chili. Qualifiés sur le fil parmi les meilleurs troisièmes grâce un but de Dante Rigo face au Honduras, les Diablotins avaient ensuite déjoué la Corée du Sud et le Costa Rica pour retrouver le Mali en demi-finale.

Si Rigo, encore lui, avait ouvert le score pour les Belges, la suite de la rencontre allait tourner à l'avantage du Mali qui obtenait son ticket pour une finale 100 % africaine. En consolation, la Belgique réalisait une nouvelle performance de choix en prenant le dessus sur le Mexique, un habitué des grands tournois.

Plusieurs Diablotins se sont mis en lumière lors de ce tournoi au Chili. Secteur par secteur, que sont devenus ces 21 joueurs aujourd'hui âgés de 18 ou 19 ans? Certains sont en attente de confirmation, d'autres ont déjà pu goûter au footbal de haut niveau en Belgique ou à l'étranger.

Une polyvalence intéressante

Le poste de gardien de but était défendu par le Brugeois Jens Teunckens. Considéré comme le quatrième gardien du Club, il fait ses gammes en espoirs et a disputé la saison dernière le Viareggio et la Youth League avec les Blauw en Zwart.

Gaetan Coucke a eu l'opportunité de jouer la consolation face au Mexique. Affilié à Genk, il y est également considéré comme le quatrième gardien. Steph Vancauwenberghe était à l'époque à Zulte, mais est depuis deux saisons chez le voisin de Roulers où il attend son heure en tant que troisième portier.

Le poste de gardien est particulier puisque l'expérience est un atout non négligeable et régulièrement pris en compte par les entraineurs. Rare sont les clubs faisant confiance à un jeune portier par rapport à un plus âgé à qualités égales.

Kino Delorge a disputé l'intégralité des sept rencontres des Belges. Cet arrière droit, formé à Genk, est aujourd'hui prêté à Dordrecht aux Pays-Bas où il a eu l'occasion d'évoluer en championnat de D2.

Rubin Seigers est un autre produit de l'école limbourgeoise. Il a pu disputer deux rencontres de Play-offs 2 la saison dernière et attend à présent son heure sous les ordres d'Albert Stuivenberg. Au Chili, il a été pour la plupart du temps titulaire, aussi bien en défense centrale qu'en tant que récupérateur dans la ligne médiane.

Autre joueur ayant bénéficié d'un beau temps de jeu, Laurent Lemoine. Son exclusion en fin de rencontre face à la Corée lui a fait rater le duel face au Costa Rica, mais il a ensuite repris sa place dans l'axe de la défense pour la demi et la consolation.

A ses côtés, le capitaine Wout Faes est considéré comme une grande promesse. Le chevelu aurait pu signer un tournoi parfait si il n'avait été exclu pour deux cartes jaunes face au Mexique. Prêté la saison dernière à Heerenveen, l'Anderlechtois l'est cette fois à l'Excelsior Rotterdam où il peut prendre du temps de jeu avant de revenir au Sporting.

Formé à Mons et Bruges, l'arrière gauche Christophe Janssens avait rejoint le Racing Genk quelques mois avant l'aventure chilienne. A part le match de quart face au Costa Rica où il a laissé sa place à Steve Ryckaert, il a été titularisé dans tous les autres matches. Il est pour l'instant prêté au MVV Maastricht où il jouit d'un statut de titulaire en D2.

Les Gantois Dries Caignau, aujourd'hui à Dender en D1 amateur, et Steve Ryckaert, aligné dans l'axe face au Costa Rica en remplacement de Janssens suspendu, étaient considérés comme doublures lors du tournoi. Ryckaert, passé entretemps à Saint-Trond, est prêté à Tubize où il prend du temps de jeu.

Une forte concurrence

La ligne médiane belge a impressionné durant le tournoi. Dante Rigo s'est notamment illustré avec trois réalisations. Le médian du PSV dispute le championnat de D2 avec son club. Il a également eu les honneurs d'une montée au jeu avec l'équipe première cette saison.

Réserviste lors du premier match face au Mali, l'Anderlechtois Orel Mangala a ensuite imposé sa griffe dans le jeu des Diablotins. Quelques mois après le tournoi, Mangala a quitté le Sporting pour l'équipe U19 du Borussia Dortmund et est à présent aligné en Bundesliga avec Stuttgart!

La complémentarité entre Rigo, Mangala et Seigers a été fatale à Matisse Thuys. Titulaire lors du premier match, il a ensuite dû se contenter de miettes lors du reste du tournoi. Ce médian axial polyvalent est prêté au MVV Maastricht par Genk.

Alper Ademoglu a été le premier à quitter la Belgique juste après le tournoi. En janvier, ll prenait le chemin de Schalke 04 où il évolue à présent en équipe B en Oberliga. Au Chili, le Belgo-Turc a alterné entre statuts de titulaire et réserviste.

Médian offensif ou ailier, Terry Osei-Berkoe est prêté par Bruges à Knokke cette saison. Titularisé face à la Corée et le Costa Rica, il a également fait quelques montées au jeu lors du tournoi.


Des révélations, des déceptions

Considéré comme la star de l'équipe belge avant le tournoi, Ismael Azzaoui a vu d'autres joueurs prendre de l'ampleur durant le tournoi. Titulaire au début, il a dû ensuite suivre les rencontres du banc avant d'être réintégré dans le onze face au Mali en demi-finale.

En club, Azzaoui avait déjà quitté Anderlecht pour Tottenham avant le tournoi. Ce talent précoce a depuis tenté sa chance à Wolfsburg en Allemagne et est prêté cette saison à Willem II Tilburg aux Pays-Bas où il est souvent aligné.

Dante Vanzeir a démontré ses qualités en consolation avec deux buts et un assist. Auparavant, l'espoir de Genk avait surtout dû se contenter d'un rôle de doublure sur l'aile ou en pointe. Il poursuit son apprentissage au Racing avec quelques apparitions en équipe fanion.

La polyvalence de Matthias Verreth a été un atout. Il a été titularisé à quatre reprises sur les ailes avant d'être écarté lors de la demi-finale face au Mali pour cause de suspension. Il est un des joueurs en vue de la deuxième équipe du PSV en Jupiler League.

Aligné seul en pointe, le Brugeois Dennis van Vaerenbergh n'a pas connu une grande réussite au Chili. Titulaire lors des deux premiers matches, il est ensuite passé par la case réserviste avant de signer son tournoi par un assist et un but en consolation. Comme beaucoup d'autres joueurs du groupe, il est prêté aux Pays-Bas, au FC Eindhoven.

Jorn Vancamp a pris le relais de van Vaerenbergh en pointe. L'Anderlechtois a buté face au Honduras et a Corée, signant un beau tournoi. Ce buteur a été aligné la saison dernière par Anderlecht en Europa League à une reprise et est prêté cette saison à Roda en Eredivisie.

Au vu de la sélection et du temps de jeu attribué lors des matches précédents, Lennerd Daneels partait avec un statut de titulaire pour la phase finale au Chili. Il n'en a rien été. L'ailier droit a dû se contenter d'une heure de jeu face à l'Equateur. Daneels, tout comme Verreth et Rigo, fait partie de la deuxième équipe du PSV Eindhoven.


Un constat

C'est chez nos voisins néerlandais que la plupart des bronzés de 2015 poursuivent leur progression sous forme de prêt ou au PSV. Comment se fait-il que ces joueurs n'ont pas reçu leur chance dans notre championnat et bien chez nos voisins?

Plus d'infos

Plus d'infos