Quand Rutten gagnait un "topper" 10-0 : "Ici, c'est impossible, c'est du foot d'hommes"

Florent Malice Johan Walckiers
Florent Malice et Johan Walckiers depuis Anderlecht
| 0 réaction
Quand Rutten gagnait un "topper" 10-0 : "Ici, c'est impossible, c'est du foot d'hommes"
Photo: © photonews

Fred Rutten a déjà connu des matchs au sommet aux Pays-Bas avec le PSV Eindhoven. Cette fois, il découvrira l'un des "toppers" belges, face au FC Bruges.

Fred Rutten sait que la rencontre de dimanche sera spéciale. "On peut comparer ça à un Ajax-Feyenoord, oui. On le sent bien dans l'entourage du club, des joueurs, les gens à Neerpede... Le mot d'ordre, c'est : "Ne perdez pas dimanche, hein !", confesse l'entraîneur d'Anderlecht. 

Bruges arrivera à Bruxelles avec une sérieuse correction face à Salzbourg dans ses valises. "J'ai déjà vécu ça et d'expérience, je sais qu'après une telle déception, vous pouvez aussi être motivés à 200%. J'attends avec impatience ce genre de matchs et d'ambiances. Nous espérons prendre trois points, mais cela dépendra du match". 

Les toppers aux Pays-Bas sont parfois synonymes de pluie de buts et de jeu offensif, mais en Belgique, la tension est plus souvent palpable. "Le jeu est nettement plus physique ici, c'est un foot d'hommes. Quand on se rend à Ostende ou n'importe où ailleurs en Pro League, il faut tout donner alors qu'en Eredivisie, les grands clubs peuvent se contenter de jouer une demi-heure à fond", estime Rutten

Et les scores sont parfois tout aussi délurés : Rutten a lui-même gagné un PSV - Feyenoord resté célèbre par... 10-0 (le 24 octobre 2010). "Ici, c'est impossible. Impossible ! Ce genre de choses n'arrive que tous les 25 ans là-bas également. Quand c'était 5-0, j'ai effectué des changements pour tempérer les joueurs, mais ça a continué", se rappelle-t-il.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos