Analyse Oularé et Avenatti, en route vers la libération ?
Antoine Arnould
| 0 réaction
Oularé et Avenatti, en route vers la libération ?
Photo: © photonews

Les deux attaquants attitrés du Standard vont avoir un rôle crucial pour la fin de saison. Paradoxalement, le départ de Renaud Emond aura pour conséquences de mettre une pression supplémentaire sur leurs épaules, mais pourrait aussi pleinement les libérer.

Un potentiel indéniable 

Avec des profils différents, le potentiel des deux joueurs est indéniable, pouvant hypothétiquement apporter plus que Renaud Emond, notamment grâce à des qualités plus diverses. La puissance d’Oularé, sa capacité à conserver le ballon et faire remonter le bloc sont autant de qualités rares, et importantes dans le système proposé par MPH. La taille de l’Uruguayen (1,96m comme Oularé), son sens du placement, ses qualités de la tête et balle aux pieds, font certainement d’Avenatti un joueur encore plus complet.

... En manque de confiance 

Ce qu’il leur manque ? Le plein de confiance. Pas les plus rapides, ni les plus agressifs sur le pressing, les deux attaquants rouches ont, plus que quiconque, besoin d’enchaîner les minutes et les belles prestations. Avenatti étant plus un finisseur qu’Oularé, le grand uruguayen pourrait la trouver plus vite, surtout qu’il en est déjà à deux buts importants, là où son équipier en a un inscrit un seul, anecdotique qui plus est.

Pour Felipe, la détermination était telle vendredi passé que ses équipiers – Miangue en tête – sentaient venir ce but. A peine monté au jeu, il manquait d’inscrire un but d’une tête croisée. Ce n’était que partie remise puisque, après un bel enchaînement et avoir apporté lui-même le danger dans la surface malinoise, il plantait le goal de la victoire de son pieds gauche.

Retour sur Malines - Standard

Sur ce match, il aura clairement montré bien plus en un quart d’heure qu’Obbi Oularé en 77 minutes. Sept ballons touchés : 1 buts, 2 tirs, 3 passes réussies. L’Uruguayen de 26 ans rapporte, pour la deuxième fois, les trois points au Standard.

Pour le grand belge de 24 ans, la prestation fut beaucoup plus compliquée. C’est le moins que l’on puisse dire. Cela dit, le rôle d’attaquant sous MPH est parfois ingrat. Esseulé sur son île, il n’a cependant pas fait les bons appels, proposant un placement et un démarquage médiocres, oubliant de couper les trajectoires.

Les statistiques l’attestent ; certes Oularé ne fut pas toujours bien servi, mais il n’aura touché que 21 ballons en 77 minutes. On l’a directement constaté en début de match, même les duels gagnés ne trouvaient pas preneur, tant il est isolé. Quand Amallah se rapprochait, les combinaisons étaient rendues plus aisées.

Mais le bilan reste faible : cinq passes réussies, huit ne trouvant pas ses équipiers. Aucune action dangereuse créée en première mi-temps, deux lors de la seconde, grâce à un bon pressing. De la tête, Oularé a gagné 8 de ses 13 duels. Mais, comme écrit ci-dessus, les ballons gagnés n’ont trop souvent rien amené par la suite.

Au service du collectif

Ses statistiques ne font que confirmer l’évidence ; Avenatti a réalisé une performance bien plus aboutie lors du dernier match du Standard. Mais elle révèle d’autres éléments. Trop esseulé devant, la puissance d’Oularé ne sera pas mise efficacement au service de l’équipe. Les espaces créés en fin de match et la volonté d’inscrire le but de la victoire ont permis à Avenatti de se créer plus d’occasions. Sans aucun doute, il les a exploitées d’une bien meilleure manière que son équipier/concurrent.

La confiance monte chez l’Uruguayen, en témoignent son soulagement et la célébration avec les supporters en fin de match. Connaissant le déterminisme d’Obbi Oularé et son esprit collectif, la pièce devrait tomber bientôt également. Le départ de Renaud Emond pourrait permettre la libération complète des deux hommes. A moins d’une énième blessure pour l’un des deux grands attaquants rouches.

Oulare
© photonews
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos