"L'Enfer de Sclessin" vide : "Cela va être compliqué sans notre douzième homme"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti depuis SL16 Football Campus
| 0 réaction

Philippe Montanier et Selim Amallah évoquent le huis clos et les supporters du Standard de Liège

"L'Enfer de Sclessin" vide : "Cela va être compliqué sans notre douzième homme"
Photo: © photonews

Sclessin sera vide pour la réception du Cercle de Bruges samedi soir de la première journée de Jupiler Pro League.

Le début de cette saison 2020-2021 sera particulier avec ces matchs à huis clos. "Sans nos supporters, cela va être compliqué car nous avons l'habitude de jouer avec notre douzième homme. Nos fans donnent toujours de la voix, ils ne seront pas là en ce début de saison, mais nous sommes bien préparés et nous sommes très excités de jouer ce premier match", confie Selim Amallah.

Les Rouches vont-ils devoir adopter une nouvelle approche sans supporters à Sclessin ? "Une nouvelle année pour nous, nous avons eu le temps pour réfléchir à tout cela. Nous avons bien travaillé durant la préparation, nous n'allons pas nous fixer là-dessus. Il faudra faire le travail et jouer à fond ces 90 minutes. Nous aurons la possibilité d'écouter et mieux entendre les consignes du coach", a souligné l'international marocain.

Même son de cloche du côté de Philippe Montanier. "L'apport du public est une aide précieuse pour l'équipe, mais il faudra faire sans. La force que les fans donnent, il faudra aller la chercher ailleurs. Chacun d'entre nous devra faire un peu plus. Une dynamique de groupe afin de décupler nos forces. On a joué dans ce contexte là durant la préparation donc pas un grand choc de jouer sans public", a ajouté le coach des Rouches.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos