Bruges a perdu de sa flamboyance, pas de sa puissance
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek depuis Sclessin
| 0 réaction

En une semaine, le Club de Bruges a laissé filer deux objectifs

Bruges a perdu de sa flamboyance, pas de sa puissance

En une semaine, le Club de Bruges a perdu beaucoup, mais pas tout. Deux défaites ne peuvent pas occulter la saison brugeoise qui est très positive jusqu'ici.

Il y a deux semaines, le soleil était haut dans le ciel du Club de Bruges. L'avance en championnat? Une autoroute. La coupe de Belgique? Encore en lice. L'Europa League? La confiance était de mise après le nul obtenu avec une équipe remaniée par le covid de Kiev.

Mais en deux rencontres, les probables futurs champions de Belgique sont tombés de haut. Il y a d'abord eu le but de Kiev, dans les dernières minutes du match retour, qui a mis une fin brutale aux espérances continentales des Gazelles. Ensuite, ce jeudi, le Standard a éliminé le finaliste de la dernière édition au bout d'une bataille de haute lutte.

Brugge

Du coup, au lieu de jouer sur trois tableaux, le Club n'a plus "que" le championnat à se mettre sous la dent. Un championnat où il possède 15 points d'avance avec deux rencontres de moins (à Charleroi et à La Gantoise) et qu'il devrait remporter en étant un peu sérieux dans les prochaines semaines.

Est-ce que le Club a le droit d'être déçu? Certainement, car le noyau a été construit et renforcé pour jouer sur plusieurs tableaux. Est-ce que c'est la fin du monde et fera en sorte que la saison sera ratée? Non, et pour deux raisons.

Premièrement, on ne peut pas nier que les absences et le covid a eu une incidence sur ces deux rencontres. Même si avec les joueurs présents l'équipe aurait pu faire mieux, disputer ces matches capitaux sans des éléments importants comme Dost, Rits ou encore De Ketelaere, cela change tout.

Ensuite, il ne faut pas occulter les bonnes prestations de Bruges en Ligue des Champions. Ils ont certes chuté contre Kiev, mais la Ligue des Champions aura été une réussite avec les deux victoires contre le Zenit et les deux nuls contre la Lazio, même si l'élimination a été au bout du chemin.

Bruges a perdu deux batailles, et devra en tirer aussi quelques leçons pour l'avenir. Mais si le titre de champion est au bout du chemin, la saison sera globalement réussie. Reconduire ses lauriers n'est pas dans l'habitude brugeoise, le réussir cette année sera quoi qu'il arrive une réussite.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos