Après les incidents contre l'OHL, le Standard doit fermer une partie de ses tribunes
Antoine Bourlon
| 0 réaction

Après le match contre l'OHL, le Standard doit fermer une partie de ses tribunes

Après les incidents contre l'OHL, le Standard doit fermer une partie de ses tribunes
Photo: © photonews

Un pétard avait éclaté près du gardien louvaniste.

Le Comité disciplinaire de l'union belge de football a décidé, dans la foulée des condamnations des supporters d'Anderlecht notamment, de sanctionner le Standard de Liège suite au match à domicile contre l'OHL du 16 octobre dernier.

Des fumigènes avaient été allumés par les supporters du Standard et de l'OHL, avant et pendant le match. Dans les arrêts de jeu, un pétard lancé depuis la tribune 4, occupée par des supporters liégeois, avait explosé à côté de Rafael Romo, le gardien de l'équipe louvaniste.

Le Parquet fédéral, qui a rappelé les antécédents du Standard en la matière et les conséquences que cela aurait pu avoir sur le gardien vénézuélien, avait demandé un huis-clos. Le Comité a finalement décidé de fermer 4 blocs de la tribune 4 pour le prochain match à domicile (ce sera contre le Beerschot en Coupe de Belgique).

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos