Camozzato attend une offre d'un club de D1
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Camozzato attend une offre d'un club de D1
Photo: © SC

Joueur de Roulers désormais, l'ancien défenseur du Standard trouve qu'il a encore le niveau pour la Jupiler Pro League.

Après le double titre de champion avec le Standard de Liège, Marcos Camozzato avait quitté les bords de Meuse pour le Club de Bruges. Pas une réussite pour le latéral droit brésilien qui est ensuite rentré au pays. 

Mais Roulers a offert une nouvelle chance à Marcos qui a décidé de revenir en Belgique. Un bon tremplin comme il l'a déclaré à David Dessouroux pour le nouveau numéro de Kick and Rush Magazine (à lire içi).

"J’ai en tout cas signé pour huit mois. Une clause dans mon contrat prévoit toutefois que je puisse partir si je trouve un club de division 1 d’ici le 31 janvier. Mais ce n’est pas le cas. Je n’ai rien de concret actuellement. Je compte donc honorer mon contrat à Roulers jusqu’au bout.

"Mais en signant ici, je savais que ce ne serait pas pour rester des années. Roulers m’a ouvert une porte et je compte donc bien l’aider à finir la saison en beauté. Après, je pense, et suis même convaincu, avoir encore le niveau pour évoluer en division 1 belge, ou même étrangère. Je me sens de mieux en mieux. J’attends donc une proposition d’un club de D1. Pour moi, Roulers n’est qu’un tremplin. J’ai encore les qualités pour retrouver le top niveau."

Dans le reste de l'interview, Camozzato évoque ses beaux souvenirs avec le Standard et la suite à Bruges. Le Brésilien a aussi expliqué pourquoi il était passé des Rouches aux Blauw en Zwart. "On arrivait à la fin d’un cycle. Je sentais que le Standard ne s’opposerait pas au départ de certains joueurs. J’en faisais partie. J’ai reçu une offre de Francfort, qui évoluait en D2 allemande. J’étais vraiment intéressé pour aller là-bas. Les dirigeants avaient un beau projet et le club est d’ailleurs monté en première division au terme de la saison. Malheureusement pour moi, cela ne s’est pas fait. Le Club de Bruges est alors venu aux nouvelles."

 Mais à Bruges, c'est Carl Hoefkens qui a eu la préférence sur Marcos. Il n'en gardera pas un grand souvenir. "J’ai demandé pour casser mon contrat. Mon épouse était retournée au Brésil, car elle avait des problèmes avec notre bébé. Georges Leekens, arrivé en remplacement de Daum, voulait faire de moi à nouveau un titulaire. Mais le Club a bien compris que je voulais partir pour des raisons personnelles, et non sportives. Je suis rentré au Brésil pour signer en septembre à Ponte Preta, qui évoluait en division 1 brésilienne. Je n’ai toutefois pas joué. Mon contrat a pris fin en décembre. Je n’ai ensuite plus évolué au haut niveau pendant presque un an et cette proposition de Roulers."

L'intégralité de l'interview est à lire dans le numéro 6 de Kick and Rush Magazine en cliquant ici. Vous pouvez suivre ce webzine gratuit via la page facebook (cliquez ici).

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos