La situation du KVO vue par Franck Berrier: "Ca risque de se jouer entre eux et Waasland"

Johan Walckiers
Johan Walckiers
| 0 réaction
La situation du KVO vue par Franck Berrier: "Ca risque de se jouer entre eux et Waasland"
Photo: © photonews

Ancien pensionnaire de la Versluys Arena, Franck Berrier analyse les difficultés connues par le KV Ostende en ce moment. Et il n'est pas rassuré pour l'avenir de son ancien club en Pro League.

Pourtant, Kare Ingebrigtsen ne semble pas encore menacé. Étonnant? "Je ne veux pas critiquer directement l’entraîneur, mais je pense qu’il n’y a pas d’argent pour prendre un nouveau coach. En principe, un entraîneur ne survit pas à un 3 sur 33", analyse Franck Berrier.

"Je pense pourtant que c’est le moment pour tenter quelque chose de nouveau", insiste le Français. "Par exemple, à Mouscron, Kevin Vandendriessche, que je connais très bien, jouait toujours à droite. Il faudrait essayer une défense à cinq, avec Vandendriessche et Skulason sur les flancs. Ce sera plus sûr défensivement, tout en laissant de la place pour les offensives."

Il est en tout cas temps de réagir pour les Côtiers. "Si ça continue comme ça, je crains pour Ostende. Car le Cercle monte sérieusement en puissance. Le maintien risque de se jouer entre le KVO et Waasland-Beveren", conclut Berrier.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos