Verbist s'explique sur les interventions du VAR lors de la 3e journée de Pro League

Hermès Van Damme
| 0 réaction
Verbist s'explique sur les interventions du VAR lors de la 3e journée de Pro League

L'assistance vidéo n'a pas dû trop intervenir ce week-end. Johan Verbist fait le point et revient sur les deux phases qui ont nécessité l'intervention du VAR.

Il y a tout d'abord eu cette semelle d'Omolo sur Cimirot lors de Standard-Cercle vendredi. "Lors d’un duel pour le ballon, Omolo marche sur le pied de Cimirot. L’abitre juge cette action fautive sans plus. Le VAR juge qu’un review est nécessaire. Après consultation des images, l’arbitre décide d’attribuer un carton jaune. Un décision correcte" explique Johan Verbist sur le site de l'Union Belge. 

Ensuite, il y a eu cette main de Canesin dans la figure de Aidoo lors d'Ostende-Genk dimanche. "Dans un duel pour le ballon entre Canesin et Aidoo, Canesin fait un mouvement vers le bas et frappe/touche Aidoo dans le visage avec sa main (pas son poing). Dans l’hypothèse où l’arbitre avait vu la phase et étant donné qu’aucune force excessive n’est exercée dans ce contact, un carton jaune aurait suffi. C’est la raison pour laquelle le VAR n’est pas intervenu" précise le patron des arbitres. 

La phase du penalty de Mandanda sur Dimata lors de Charleroi-Anderlecht n'a donc apparemment pas nécessité le VAR. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos